Live News

Micro-trottoir - en cette période de sècheresse : pour une sensibilisation de la population quant au gaspillage d’eau

51.7 %. Tel est le taux de remplissage affiché dans nos réservoirs le 24 novembre dernier. Ce chiffre pourrait baisser davantage si la période de la sècheresse perdure et si les grosses averses de la mi-décembre n’arrivent pas. Ainsi, le pays risque de se retrouver dans une situation  très compliquée. Pour ne pas épuiser nos réserves, la CWA se verra dans l’obligation de mettre sur pied des mesures de restrictions draconiennes.  La population est-elle suffisamment sensibilisée à ne pas gaspiller l'eau ? Quelques éléments de réponses. 


Kiran Caulleechurn : 56 ans, fonctionnaire, de l’Amitié

kiran« Campagne de sensibilisation ou pas, sècheresse ou pas, il ne faut en aucun cas gaspiller l’eau. En ce moment de sècheresse, il est important que chacun d’entre nous prenne nos responsabilités. Si nous agissons en citoyens responsables, il est tout à fait normal que nous puissions palier aux problèmes d’eau. Nous ne pouvons compter sur les autorités à chaque fois. »


Hadeen Rohun : 25 ans, Digital Marketing Support, de Mahébourg

rohun« Comme nous le voyons dans les médias, je pense que la situation est assez critique. La saison sèche ne fait que commencer. Il est temps de sensibiliser les citoyens comment éviter le gaspillage.  Pour pouvoir améliorer cette situation, il faut la coopération de tout un chacun. »


Roubina Auree : Customer Care Assistant, de Cluny

rubina« Il est temps de prendre cette situation en main avant que nos réservoirs se sèchent davantage. L’été, c'est la saison des pluies. Patientons et voyons s’il y aura une amélioration. Entretemps, il faut sensibiliser la population à faire un bon usage de l’eau. »


Jenny Lee : 50 ans, dans le domaine légal, de Moka

jenny lee« Qui dit période de fin d’année dit aussi grand nettoyage. Je pense qu’en cette période, il est encore plus important d’informer et d’éduquer les personnes contre le gaspillage d’eau. D’où l’urgence de faire des campagnes de sensibilisation comme cela se fait dès que le problème d’eau devienne inquiétant. »


Ghemima Dowlutta : 24 ans, ingénieur logiciel, de Quatre-Bornes

ghemima-1« Les Mauriciens ne sont pas suffisamment sensibilisés. Néanmoins, c'est le devoir des citoyens de ne pas faire un mauvais usage de l’eau. Il convient également de lutter contre les comportements inciviques. Il est aussi temps pour le pays de se tourner vers d'autres alternatives et des solutions durables,  comme le dessalement. »


Anseeka Narain : 32 ans, commerçante, de Belle-Rose

anseeka« Certaines personnes ne sont même pas au courant de l'état de nos réservoirs. Comme beaucoup de personnes ont des réservoirs d’eau sur leurs maisons, pour l’instant elles ne ressentent pas réellement ce manque. Il ne faut surtout pas attendre au dernier moment pour pénaliser la population avec des mesures draconiennes. Il faut une campagne nationale pour aider la population à bien mesurer l'ampleur de la situation»


Lorie Raboude : 21 ans, Data Entry Analyst, de Pamplemousses

loris« Pour être honnête, j'ai entendu qu’il y a des problèmes d’eau à Rodrigues. Mais concernant Maurice, j’estime qu’il n’y a pas assez d’informations. Comme il fait chaud en cette période, chacun a tendance à utiliser plus d’eau. Toutefois, si la situation devient critique, il est impératif de nous en informer pour que nous puissions gérer notre usage d’eau. »


Anwar Purahoo : 68 ans, retraité, de Vallée-des-Prêtres

anwar « Prenons nos précautions. Ce n'est pas nouveau que durant cette période nos réservoirs affichent des taux de remplissage en dessous de la moyenne. Il faut tout simplement faire des rappels. Dans le passé, il y avait des mesures restrictives qui avaient été mises sur pied en cette période. Il faut surveiller ceux qui continuent à faire du gaspillage et les sanctionner. »


Gunoo Satish : 65 ans, retraité de Vacoas

gunoo satish« Depuis quelque temps, j’apprends à travers les médias que l'on est en période de sécheresse. Il y a des campagnes de sensibilisation quant à l'usage judicieux de l’eau. Cependant, il faut aussi mettre en pratique les consignes. Dans le passé, il y a eu des mesures prises pour éviter le gaspillage d’eau ou maintenir le niveau d’eau dans les réservoirs. C’est important pour le pays. Il faut que chacun prenne ses responsabilités. L’eau, c'est la vie. Il y va de notre survie. »


Jeannot Follette : 57 ans, opérateur technicien, de Port-Louis

follette« Je pense que la population a un grand rôle à jouer. Il faut continuer à faire de la sensibilisation sur ce sujet. D’ailleurs, il y en a plusieurs articles dans les journaux. Des mesures simples mises en pratique peuvent faire toute la différence. Personnellement, je fais des efforts pour ne pas gaspiller l’eau. »

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !