Explik Ou Ka

Licenciement injustifié allégué : le ou la licenciée est obligé(e) d’attendre le verdict du tribunal

L’attente au tribunal peut durer une éternité.

Malgré la bonne volonté du ministère du Travail pour protéger les droits des travailleurs, selon ces derniers certaines choses doivent encore être changées.

On ne peut sortir de ce cadre : quand un/e employé/e est renvoyé/e injustement selon lui/elle et que le cas est soumis au tribunal par le bureau du travail, la personne n’a d’autre choix que d’attendre le verdict de la justice. Malheureusement, cela peut prendre des années. Géraldine, 48 ans, renvoyée en octobre 2019 par sa patronne après deux ans de service, se plaint que l’attente est trop longue dans ce genre de cas. Elle aurait souhaité que le bureau du travail possède plus de pouvoirs pour régler ce genre de litige dans les plus brefs délais afin que l’employé/e, si il/elle n’est pas fautif ou fautive, puisse être indemnisé/e rapidement, surtout s’il ou elle a des contraintes, des charges.

Géraldine, qui habite Quatre-Bornes, explique qu’elle a gardé une personne alitée pendant presque deux ans. Subitement, la fille de la personne malade l’a congédiée sans lui donner aucun préavis. Elle a été renvoyée sur le champ en octobre 2019. Ce qui fait qu’elle n’a pas touché ses salaires de novembre et de décembre, ni même le boni de fin d’année.

Convoquée par deux fois par le bureau du travail, la fille de la dame qui employait Géraldine ne s’y est pas présentée. Le bureau du travail n’a eu d’autre choix que de faire appel au tribunal. On a fait savoir à Géraldine qu’il faudra maintenant attendre le verdict de la justice. Mais ce verdict de la cour pourrait durer une éternité, se plaint la licenciée. En attendant, si elle n’a pas trouvé un autre travail, avec quoi va-t-elle vivre, faire vivre sa famille, honorer ses engagements ? se demande-t-elle. « La dame sera obligée d’attendre les procédures du tribunal. C’est alors seulement qu’elle pourra faire ses réclamations, démontrer que l’employeur a rompu son contrat », explique Me Balla Mukan.

Bien que le ministère du Travail ait fait montre d’une volonté de protéger le plus possible les droits des travailleurs, l’attente du verdict du tribunal, quand elle s’éternise, peut sembler injuste. N’y a-t-il pas un moyen d’aller beaucoup plus vite ? C’est vrai qu’au niveau de la justice, il y a un calendrier qui ne peut être chamboulé, des documents qui doivent être servis aux parties concernées, qu’il faut attendre que la date soit fixée. Toutefois, on ne sait jamais combien de temps durera l’audience, vu qu’elle sera renvoyée à chaque fois que l’employeur ne se présentera pas.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP