Live News

Le Sri Lanka, en faillite, se tourne vers Poutine pour du pétrole

Le Sri Lanka, empêtré dans une crise économique sans précédent depuis son indépendance, a sollicité l'aide de la Russie pour lui fournir du carburant et reprendre les vols touristiques, a annoncé mercredi le président.

Gotabaya Rajapaksa, président du Sri Lanka, s'est entretenu avec son homologue russe, Vladimir Poutine, pour lui demander de lui prêter du pétrole dont il a urgemment besoin pour son pays. Profitant de l'occasion, il lui a également demandé de bien vouloir "humblement" reprendre les vols entre Moscou et Colombo.

"Nous sommes d'accord pour dire que le renforcement des relations bilatérales dans des secteurs tels que le tourisme, le commerce et la culture est primordial pour renforcer l'amitié que partagent nos deux nations", a affirmé M. Rajapaksa.

Les États-Unis et l'Union européenne ont imposé des embargos sur le pétrole russe en réponse à l'invasion de l'Ukraine en février.

Le Sri Lanka avait acheté environ 90.000 tonnes de brut sibérien en mai par le biais d'un intermédiaire à Dubaï, mais n'avait plus de liquidités en dollars pour en acheter davantage.

Depuis des mois, le pays vit au rythme de coupures d'électricité quotidiennes, de rationnements des carburants et denrées alimentaires, et d'une inflation galopante.

Le manque de devises étrangères ne permet plus d'importer suffisamment de nourriture, de carburants et autres produits essentiels.

Quant au touristes sur l'île, ils provenaient, avant la guerre, dans leur majorité de Russie et d'Ukraine.

Les pays européens, l'Australie et les États-Unis ont recommandé à leurs citoyens d'éviter de se rendre au Sri Lanka en raison de l'aggravation de la crise, la pire depuis son indépendance en 1948.

© Agence France-Presse

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !