Live News

Le PM sur Bérenger : «Li habitie dir mo lame prop mo latet haute, li bizin kone ki li ena pou fer»

«Paul Bérenger habitie dir mo lame prop mo latet haute, li bizin kone ki li ena pou fer. Bizin deman li ki li pe pans pou fer dan enn sitiasion parey. Lezot dimoune li met pankart demission. Mais enfin !» C'est ce qu'a répondu le Premier ministre à une question de la presse portant sur le leader du MMM, Paul Bérenger, après que son nom a été cité dans l'affaire St-Louis. C'était en fin d'après-midi ce mercredi à l'issue d'une «site visit» à Ebène Recreational Park.

Pravind Jugnauth a justifié pourquoi il n'a mentionné que les noms d'Ivan Collendavelloo et de Paul Bérenger après qu'il a obtenu une copie du résumé du rapport d'enquête de la Banque Africaine de Développement sur l'affaire St-Louis. Il affirme qu'il ne peut dévoiler l'intégralité du rapport de la BAD car il dit avoir obtenu une copie du résumé sous condition de ne rien divulguer. Ainsi, dit-il, il doit respecter la clause de confidentialité.

«Enn dimoune kouma Paul Bérenger si mo pas ti mentionne so nom, eski se sa ki mo ti bizin fer ? Garde li secret. (...) Fodre pa rod noye bann zafer ki differan. Nou ena politiciens, se enn zafer. Me a ban lezot se a l'Icac de fer lanket», a affirmé le chef du gouvernement.

Selon le Premier ministre, «c'est l'Opposition qui essaie de faire un cover-up sur Paul Bérenger».
 
De quoi reproche-t-on au leader du MMM dans ce rapport ? «Vous posez une belle question ! Vous devez l'adresser à Paul Bérenger. Car j'ai entendu Arvin Boolell dire à l'Assemblée 'ena tan million tan million sipoze inn gagne. Personne pann koz tan million. Ni Ivan Collendavelloo, ni mwa. Mo kapave doute petet kot linn appran inn gagne tan million», a répond Pravind Jugnauth. 

Liste noire de l'UE

Le Premier ministre affirme que son gouvernement s'est déjà mis au travail pour faire enlever Maurice de la liste noire de l'Union européenne. La décision de placer notre pays sur cette liste, déplore-t-il, est une décision unilatérale de l'Union européenne. 

Abus sexuels sur deux fillettes 

Pravind Jugnauth a été aussi interrogé sur les cas d'abus sexuels ont été victimes deux fillettes de 3 et 9 ans à Cité Anoska. «C'est choquant ! C'est terrible ! Mo pa kone mwa ki kav pass dan lespri sa kalite dimoune. Mem zanimo ena impe respe pou ban pli tipti zanimo», a-t-il dit.

Hausse des prix des produits alimentaires

Interrogé sur la hausse des prix des produits alimentaires, Pravind Jugnauth explique que «la majorité des produits sont importés et que nous ne pouvons faire grand chose».

>> A lire aussi : Pravind Jugnauth s'en prend à Shakeel Mohamed

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !