Live News

Déconfinement progressif : les responsables des ressources humaines appelés à veiller à un retour «en toute sécurité» sur le lieu de travail

Avec la mise en application de la première phase du déconfinement à partir du 31 mars, les employeurs du secteur bancaire, du secteur médical, de la construction, de l'industrie du transport, du secteur commercial, entre autres, doivent se préparer à un retour en toute sécurité sur le lieu de travail.

« Alors que le travail à distance se poursuivra pour beaucoup : dans la mesure du possible, la préparation d'un retour en toute sécurité sur le lieu de travail doit être envisagée par tous les employeurs dans les secteurs où les opérations vont bientôt commencer », recommande Areff Salauroo, président de l’Association of Human Resource Professionals of Mauritius (MAHRP), par le biais d’un récent communiqué. Les professionnels des ressources humaines de ces secteurs, ajoute-t-il, sont bien conscients qu'ils sont légalement tenus de veiller à la santé et à la sécurité des employés, des clients et des visiteurs.

« Une évaluation des risques est conseillée dans certains cas où le risque d'infection est plus élevé. Cependant, il est recommandé aux professionnels des RH de discuter des questions de retour au travail avec les employés et les responsables hiérarchiques. Dans certains cas, un processus de réintégration peut être nécessaire pour faire la lumière sur toutes les mesures de précaution mises en place afin que tous se sentent plus en confiance », fait-il valoir. L'objectif est d'adopter des mesures de santé et de sécurité appropriées qui réduisent ou suppriment les risques de contracter la Covid-19 lors du retour sur le lieu de travail. « L'expérience de l'année dernière, après le verrouillage, devrait certainement être utile », soutient-il.

Areff Salauroo insiste sur l’adoption et le respect des consignes sanitaires sur le lieu du travail. « Nous devons maintenant prendre les mêmes mesures dans les bureaux, les usines, les cliniques, etc. et les étendre aux toilettes, aux cantines et aux moyens de transport. Les responsables des ressources humaines peuvent revoir ou mettre à jour la politique de santé et de sécurité afin d'y inclure les nouvelles procédures qui ont été introduites. Par ailleurs, nous aurons certainement besoin du soutien et de l'engagement total de tous nos employés pour assurer leur bien-être, tant physique que mental », explique-t-il.

Areff Salauroo fait aussi ressortir que le devoir de protection des employés consiste surtout à leur rappeler leurs responsabilités en matière de respect des exigences de santé et de sécurité. « Les responsables des ressources humaines doivent aussi surveiller de près le respect de toutes les exigences légales. Et nous devons savoir bien à l'avance comment gérer un cas où un employé est suspecté d'avoir contracté le virus sans paniquer et avec l'assurance de protéger tous les autres employés », a-t-il conclu.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !