Live News

Covid-19 : comment les personnes non-vaccinées représentent un risque pour le monde, selon des experts

📷 Les vaccins actuels protègent bien contre tous les variants jusqu'à présent, mais cela pourrait changer à tout moment. C'est pourquoi les médecins et les responsables de santé publique souhaitent que davantage de personnes se fassent vacciner

Deux articles de CNN expliquent comment ceux qui ne se sont pas fait administrer le vaccin contre la Covid-19 donnent au virus la possibilité non seulement de se propager, mais aussi de muter. Plus on lui permet de se propager, plus il a la possibilité de se transformer, avertit l'Organisation mondiale de la Santé.

Le professeur Gregory A. Poland, vaccinologue américain à la clinique Mayo de Rochester, dans le Minnesota, prévient : «Plus les gens ne portent pas de masques et ne sont pas vaccinés, plus il y a de risques que d'autres variants apparaissent à l'avenir, dont un qui pourrait échapper complètement aux vaccins». Cet expert, qui est également directeur du groupe de recherche sur les vaccins de la clinique Mayo et rédacteur en chef de la revue médicale Vaccine, a qualifié de «jeu de roulette russe» le fait de permettre à un virus de se propager librement sans aucune mesure d'atténuation, comme le port de masques ou la vaccination.

Le professeur Poland a lancé cette mise en garde dans un article, publié le 7 août sur le site Web de CNN et intitulé : «Ce que les experts apprennent sur Lambda, un 'variant d'intérêt' du coronavirus » («What experts are learning about Lambda, a coronavirus 'variant of interest'»). L’article porte sur le variant Lambda de la Covid-19, présent dans plusieurs pays et qualifié de «variant d’intérêt» par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

«Nous allons continuer à développer de plus en plus de variants, et finalement, un ou plusieurs d'entre eux apprendront à échapper à l'immunité induite par le vaccin», affirme le professeur Poland. «Et si c'est le cas, nous devrons tout recommencer à zéro», prévient-il.

variant
📷 À ce stade, quatre variants sont considérés par l'OMS comme «préoccupants»

«Les personnes non vaccinées 'usines à variants'»

D’autres experts partagent l'opinion mise en avant par le professeur Poland. Les personnes non vaccinées «sont des usines à variants potentielles», a déclaré à CNN le Dr William Schaffner, professeur à la division des maladies infectieuses du centre médical de l'université Vanderbilt aux Etats-Unis.

«Plus il y a de personnes non vaccinées, plus le virus a de chances de se multiplier», explique-t-il dans un article publié par CNN le 4 juillet 2021, portant le titre : «Les personnes non vaccinées sont des 'usines de variantes', selon un expert en maladies infectieuses» («Unvaccinated people are 'variant factories,' infectious diseases expert says»).

Selon cet article, soutenu par des arguments des spécialistes des maladies infectieuses, les personnes non vaccinées ne font pas que mettre en danger leur propre santé. Elles représentent également un risque pour tout le monde si elles sont infectées par le coronavirus. Raison : quand le virus se multiplie, il mute, et il peut déclencher une mutation variante encore plus grave par la suite, explique le Dr William Schaffner. En clair, les virus qui ne se propagent pas ne peuvent pas muter. Ainsi, plus il y a des personnes non vaccinées, plus il y a des risques que d’autres variants soient détectés. 

«(…) Parfois, un virus développe une mutation aléatoire qui lui donne un avantage - une meilleure transmissibilité, par exemple, ou une reproduction plus efficace, ou une capacité à infecter une grande diversité d'hôtes. Les virus présentant un avantage concurrenceront les autres virus et finiront par constituer la majorité des particules virales infectant une personne. Si cette personne infectée transmet le virus à quelqu'un d'autre, elle lui transmettra la version mutante. Si une version mutante a suffisamment de 'succès', elle devient un variant. Mais pour cela, elle doit se reproduire. Une personne non vaccinée lui donne cette opportunité», écrit CNN dans son article en date du 4 juillet. 

Variant 2
📷 «Tant qu'il y aura une propagation incontrôlée du SRAS-CoV-2, nous verrons d'autres variants à l'avenir», explique le Dr Preeti Malani

«Au fur et à mesure que des mutations apparaissent dans les virus, celles qui persistent sont celles qui facilitent la propagation du virus dans la population», a indiqué à CNN Andrew Pekosz, microbiologiste et immunologiste à la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health. «Chaque fois que le virus change, cela lui donne une plateforme différente pour ajouter d'autres mutations. Nous avons maintenant des virus qui se propagent plus efficacement.» 

«Le meilleur moyen d'empêcher l'émergence d'autres variants est de se faire vacciner complètement»

CNN rapporte aussi le Dr Ravina Kullar, experte auprès de l'Infectious Diseases Society of America, qui a écrit, entre autres, dans un courriel vendredi dernier : «Le meilleur moyen d'empêcher l'émergence d'autres variants est de se faire vacciner complètement, de ne pas voyager à l'étranger et de suivre des mesures strictes de prévention de l'infection, notamment le port d'un masque facial, le respect de la distanciation sociale et l'abstention de grands rassemblements sociaux.»

Un avis que partage Dr Preeti Malani, responsable de la Santé dans la division des maladies infectieuses de l'université du Michigan : «Tant qu'il y aura une propagation incontrôlée du SRAS-CoV-2, nous verrons d'autres variants à l'avenir. La seule solution consiste à généraliser la vaccination pour contrôler la propagation et empêcher toute nouvelle mutation du SRAS-CoV-2. C'est une course entre la vaccination d'un nombre suffisant de personnes dans le monde et le développement de nouvelles variants qui réagissent moins aux mesures de lutte.»

Et d’ajouter : «Heureusement, les études suggèrent que les vaccins actuellement disponibles restent protecteurs. Nous avons appris au cours de la pandémie que les choses peuvent changer rapidement, donc le contrôle de la propagation de la Covid-19 en général aidera à gérer le variant Lambda.»

Les vaccins actuels protègent bien contre tous les variants jusqu'à présent, mais cela pourrait changer à tout moment. C'est pourquoi les médecins et les responsables de santé publique souhaitent que davantage de personnes se fassent vacciner, écrit CNN.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !