Live News

Conflits d’intérêts présumés : un haut cadre de l’UoM dénoncé auprès du PM

Un cadre de l’université de Maurice (UoM) et représentant syndical accuse un haut cadre de conflits d’intérêts. Il en a informé le Premier ministre (PM) dans une lettre en date du 15 janvier 2022. Cela concernerait un paiement de près de Rs 2 millions à des académiciens qui n’ont produit aucune étude. 

Or, selon le rapport du Pay Research Bureau (PRB), pour qu’un académicien puisse bénéficier d’une augmentation s’il perçoit son salaire maximal, il doit au préalable avoir produit des études, mené des recherches, s’être adonné à du tutorship, entre autres. Dans sa lettre, le cadre avance que le conseil n’a jamais approuvé ces augmentations compte tenu du fait que les académiciens n’avaient produit ni recherches, ni études en 2020. 

Il allègue que le haut cadre aurait approuvé le paiement d’environ Rs 2 millions à certains académiciens et surtout à deux de ses proches travaillant à l’UoM en octobre 2019 et en janvier 2020. Ce n’est qu’en 2021 que le conseil a donné son feu vert pour le paiement, selon les recommandations du PRB. 

Pour éviter que la situation ne s’envenime, le haut cadre aurait ordonné à tous ceux qui avaient été payés illégalement de rembourser l’argent. Un académicien, désormais maintenant à la retraite, a refusé. Il a entré une affaire en Cour suprême contre l’UoM. Le procès est prévu en février prochain. Des représentants de l’UoM ont été convoqués. 

Le Défi Quotidien a tenté d’obtenir une version du haut cadre concerné le mardi 25 janvier 2022. Sa secrétaire nous a demandé de lui envoyer un courriel en expliquant l’objet de notre appel. Ce que nous avons fait, mais il n’est pas revenu vers nous. Nous avons essayé de le contacter sur son portable, mais il n’a pas répondu à notre appel. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !