Actualités

Workers’ Rights Act : l’impact des nouvelles lois du travail sur le tourisme et l’hôtellerie

tourisme La nouvelle législation comporterait autant de contraintes que d’avantages, selon les stakeholders.

Les nouvelles lois du travail, notamment la Workers’ Rights Act et l’Employment Relations (Amendment) Act, font couler beaucoup d’encre. Quel est l’impact des nouvelles lois du travail sur le tourisme et l’hôtellerie ?

Reeaz Chuttoo, porte-parole de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP), affirme que les nouvelles législations symbolisent le fondement  de bonnes conditions de travail. L’avis est partagé par Ajay Jhurry, de l’Association of Tourists Operators. Il précise que cette loi est une grande avancée dans l’intérêt des travailleurs, mais que les Petites et moyennes entreprises (PME) seront obligées de changer leur business model en ce qui concerne les contrats de travail des employés.

Répercussions négatives 

Dans une interview accordée à notre rédaction le 9 août 2019, Jocelyn Kwok, le CEO de l’Association des hôteliers et restaurateurs de l’île Maurice (AHRIM), qualifie cette loi de véritable coup de massue pour le tourisme. « Pour l’employeur, c’est une situation extrêmement difficile, car il est amené à revoir ses priorités dans un contexte compliqué, devenu maintenant exceptionnel. Le cost of doing business et le cost of compliance du nouveau texte de loi sont en train d’être soumis à des augmentations dépassant le cours normal des choses. Si les employeurs et investisseurs doivent prendre des décisions aussi drastiques que de poursuivre, de diminuer ou d’arrêter leur business, je pense que personne ne peut leur ôter ce droit », devait-il souligner.

Selon Business Mauritius, pour les secteurs comme le tourisme et l’hôtellerie, les contraintes autour des shift working hours réduiraient l’attractivité touristique. Même son de cloche au niveau des hôtels. « Les effets combinés de la nouvelle définition d’un Workers’ Bill comme pour un employé dont le salaire irait jusqu’à Rs 50 000 au lieu de Rs 30 000, des heures supplémentaires calculées à la journée, des 15 % de la Night Shift Allowance, du doublement du nombre de congés Vacation Leave, passant de tous les 10 ans à tous les 5 ans et des restrictions imposées sur les contrats à durée déterminée (CDD) augmenteront considérablement les coûts d’opération au sein d’une compagnie », prévient un responsable d’hôtel.

Bon à savoir

  • Le but de la Workers’ Rights Act est d’abroger l’Employment Rights Act et de la remplacer par un cadre législatif moderne et complet pour remédier aux lacunes de la législation actuelle, afin de promouvoir des conditions de travail décentes et veiller au développement durable. 
  • En revanche, l’Employment Relations (Amendment) Act a pour objectif principal de modifier la loi sur les relations industrielles en vue de consolider et de renforcer les relations professionnelles entre employés, syndicats et employeurs, grâce à un mécanisme renforcé de négociations collectives, de dialogue social et de règlement des conflits.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor