Live News

Vol chez Shabs Trading : 5 suspects arrêtés, l’un d’eux aux soins intensifs

Arrestation musclée effectuée par la Special Anti Robbery Squad (SARS) dans la nuit du jeudi 26 mars au vendredi 27 mars. C'est autour de minuit, qu'un des véhicules impliqués dans le braquage de Shabs Trading à Richelieu, a été repéré par une patrouille de la SARS. S'ensuit une course poursuite avant que le véhicule ne soit piégé dans une ruelle à proximité du cimetière de la localité. 

Huit hommes sortent du véhicule volé, munis de sabres et tentent d’agresser quatre policiers. Après une première sommation des représentants de l'ordre, restée vaine, un policier sort son arme et tirent dans leur direction. Deux coups de feu atteignent  le suspect Stephan Ragoo, 34 ans, qui tombe par terre.

Trois complices parviennent à prendre la fuite. Outre Stephan Ragoo, quatre autres malfaiteurs sont arrêtés : Jean Willy Casimir, Désiré Jacques d’Eau, Shehzad Mooroogiah et Rouben Chengapen. 

Trois des suspects sont actuellement admis à l’hôpital Dr A.G Jeetoo à Port-Louis. L’un d’eux est aux soins intensifs. 
Un des deux vans  volés  dans le braquage, de couleur grise, est toujours recherché et le montant du butin toujours pas connu.

C'est dans la soirée de jeudi qu'un groupe d’individus fait irruption dans les locaux de Shabs Trading, une compagnie d’importation de produits alimentaires, à Richelieu. Ils ont violemment agressé le vigile avant de repartir dans deux véhicules avec des produits volés.

Les faits se produisent aux alentours de 21h30 jeudi. Le vigile de la société Shabs Trading est surpris par un bruit assourdissant venant du bâtiment commercial.  
C'est alors qu'un homme apparait la tête encagoulée et le visage camouflé. Le vigile a à peine le temps de lui sommer des explications que l'intrus appelle ses complices dans un vacarme d'insultes. Surgissent aussitôt dix hommes.

Le gardien est alors ligoté avec un tissu et emmené à l’arrière du bâtiment. Armés, les malfaiteurs signifient leur intention de jeter leur dévolu sur les véhicules se trouvant devant l'entrepôt.
Sous la menace, relate-t-il, le gardien devra indiquer où se trouvent les clés.

Les braqueurs prendront place à bord de deux fourgonnettes japonaises chargées de produits, l’une blanche, l’autre grise, avant de prendre la fuite.
Les malfaiteurs ont pu emporter dans les véhicules des barres de chocolat, des friandises, des gâteaux, du chewing gum ainsi que du gingembre et de l’ail. Ils se seraient aussi emparés du téléphone portable du vigile.

Ce dernier n’a pas souhaité être examiné par un médecin et ne se dit pas en mesure d’identifier ses agresseurs. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !