Live News

Trois morts dans un accident à Plaine-des-Roches : la famille Heeramun perd une mère, un fils et une bru

La voiture que conduisait Akshay Heeramun.

Tragédie familiale à Roches-Noires. La famille Heeramun, domiciliée à l’avenue Chinniah, est affligée. Seetarah Heeramun (62 ans), son fils Akshay (24 ans) et sa bru, Pooja Heeramun (27 ans), ont été tués dans un terrible accident survenu dans la soirée du mardi 12 novembre, à Plaine-des-Roches. La voiture à bord de laquelle ils voyageaient a heurté une colonne en béton. Le seul rescapé est Prabakar Heeramun, 32 ans. Son état est jugé sérieux.

Selon les dires de Khamal Sujeewon, le père de Pooja qui a péri dans cet accident, la famille s’était rendue un peu plus tôt à une séance de prières, avant de rentrer à leur domicile. Au cours de la soirée, une dispute aurait éclaté. Ils en seraient même venus aux mains. « Inn gagn enn diskisyon », nous dit-il. Sa fille Pooja lui a alors informé qu’elle devait se rendre à l’hôpital. « Mo tifi inn vinn get mwa, linn dir ki mo zann inn blese, pe amenn li lopital », raconte Khamal.

Un autre fils dans un état critique à l’ICU

Akshay était au volant, sa mère Seetarah Heeramun, veuve, a pris place sur le siège avant du passager alors que son frère Prabakar, blessé lors de cette altercation, s’est installé sur le siège arrière avec son épouse Pooja. Ils se rendaient à l’hôpital de Flacq. Toutefois, en cours de route, le drame a surgi. Leur voiture a dérapé sur la route principale à Plaine-des-Roches et s’est fracassée contre la colonne d’un portail et s’est arrêtée au milieu de la route. L’impact était d’une rare violence. L’avant de la voiture est réduit en un amas de ferrailles. Tout le voisinage a été alerté par le bruit de ce choc.

Plusieurs habitants de la localité sont sortis pour voir ce qui s’est passé. Dans la voiture, il y avait le conducteur, sa mère et sa belle-sœur. Le quatrième occupant avait été projeté sur l’asphalte. La police de Rivière-du-Rempart et le SAMU ont été immédiatement informés. Les secouristes ont très vite constaté que le conducteur et sa mère avaient déjà rendu l’âme. Ils ont tous été  conduits à l’hôpital de Flacq. Une fois dans l’établissement hospitalier, le personnel soignant a constaté que Pooja Heeramun a également rendu son dernier souffle. 

Prabakar, l’époux de Pooja, seul survivant de cet accident, a été admis aux soins intensifs. À mercredi, son état était toujours critique. L’autopsie pratiquée sur les trois victimes à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo a attribué leur décès à de multiples blessures. 


Khamal Sujeewon : «Ma petite-fille ne cesse de réclamer sa mère»

L’état de santé de son gendre Prabakar, aussi connu comme Mithun, demeure incertain. Mithun et Pooja ont une fille de trois ans. « Mardi soir, lorsqu’ils se sont rendus à l’hôpital, ma fille m’a confié sa petite qui était la prunelle de ses yeux. Ils sont sortis, mais hélas ils ne sont jamais rentrés. Heureusement que la petite était avec nous, sinon elle aurait pu également y laisser la vie. Son père est aux soins intensifs. Son état est inquiétant », lâche Khamal Seejuwon, le père de Pooja, désespéré. Depuis mardi soir, la petite ne cesse de réclamer sa mère. « Ma fille allaitait toujours la petite, elles sont très proches. Je ne sais pas comment lui dire que sa mère ne sera plus là. Pooja était notre fille unique. Désormais, je vais élever ma petite-fille comme ma fille. Elle vient de fêter ses trois ans le 11 novembre », se désole Khamal.


Varsha perd sa mère, son frère et sa belle-sœur

À la rue Chinniah où résidaient les victimes, depuis mardi soir les habitants du quartier, proches et amis affluent à leur domicile. Varsha Heeramun, la sœur d’Akshay et la fille de Seetarah, est anéantie. Un peu plus tôt mardi, elle avait rencontré sa mère lors d’une séance de prières. « Après je suis partie chez moi. Puis on est venu m’informer qu’ils avaient eu un accident. Mon frère, ma mère et ma belle-sœur sont morts. Je ne sais pas ce qui s’est passé exactement »,pleure la jeune femme, entourée de ses proches. Les trois funérailles ont eu lieu dans l’après-midi du mercredi 13 novembre dans la maison familiale.


Le 4e occupant projeté hors de la voiture 

Le premier témoin de cet accident est  Vijay, 66 ans, commerçant et ancien ambulancier. Il a été une des premières personnes à se ruer sur le lieu le soir de l’accident. Pour cause, la voiture a heurté la colonne de son portail provoquant ce triple drame. « Mon neveu est policier. Vers 23 heures, il est sorti pour se rendre à son travail. Et quelques instants après, j’ai entendu un bruit assourdissant. Je me suis précipité à l’extérieur et j’ai vu une voiture complètement endommagée au milieu de la route. Les trois occupants de la voiture respiraient encore. Il y avait du sang partout. Le chauffeur était coincé. J’ai tout de suite appelé une ambulance de même que les pompiers », raconte le sexagénaire.

« Un autre homme avait été projeté hors de la voiture. Il avait le pied fracturé. Je lui ai demandé ce qui s’est passé, il m’a dit qu’il y a eu une dispute », se souvient le retraité. « Au cours de ma carrière, je suis intervenu dans de nombreux accidents. Je sais que dans de telles conditions, il ne faut surtout pas toucher les victimes, mais laisser faire les ambulanciers », conclut Vijay.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !