Actualités

Repas chauds dans les écoles ZEP : 15 propositions de menus ‘veg’ et ‘non veg’ pour les écoliers

Ce repas chaud permet aux écoliers de partager ensemble un moment et de se communiquer tout en ayant les bonnes manières à table.

Les écoliers de la Bois-des-Amourettes Govt. School étaient heureux mardi. Ils avaient pour leur déjeuner un briani végétarien et non-végétarien. D’ici la fin de ce trimestre, ce sera au tour de l’école de Pointe-aux-Piments qui sera concernée. Au fur et à mesure suivront les vingt-cinq autres écoles de la Zone d’Éducation Prioritaire (ZEP).

Les 285 écoliers fréquentant l’école primaire de Bois-des-Amourettes sont les premiers concernés par le nouveau projet de distribution de repas chauds. Lors du lancement mardi, la Première ministre par intérim et ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun, a mis l’accent sur l’importance pour les enfants de manger ensemble. « Nous avons une infrastructure adéquate et un espace aéré pour permettre aux écoliers de profiter d’un repas chaud. Les enfants sont parfois difficiles à prendre un repas, mais là j’ai remarqué qu’ils sont très disciplinés et n’ont pas fait de difficultés pour manger ce que nous leur avons présenté comme repas. »

Outre de permettre aux enfants de prendre un repas ensemble avec leurs camarades de classe, ce projet leur apprend aussi à manger correctement. Ce qui se fera avec le soutien des instituteurs et des administrateurs de l’école, a soutenu la ministre. Leela Devi Dookun-Luchoomun insiste que « les enfants apprennent les ‘good social manners’, les bonnes pratiques et la façon de se préparer pour passer à table, à l’exemple de se laver les mains et de communiquer avec les autres ». 

Menus proposés 

À savoir que le projet de repas chauds a été réalisé avec plusieurs partenaires, dont le ministère de la Santé. Les diététiciens et nutritionnistes prescrivent des menus respectant toutes les normes nécessaires. Ce menu est divisé en deux catégories. Primo, pour les enfants de 3 à 5 ans et secundo pour les enfants de 5 à 11 ans. Les responsables ont aussi fait attention d’offrir un menu végétarien et non-végétarien étalé sur dix jours. Parmi la quinzaine de propositions, nous retrouvons du riz, du pain, des pâtes, des ‘faratas’, des légumes, des fruits, du poulet et du poisson accompagné d’une chopine d’eau (0.5 L). Pour leur part, les enfants du préscolaire reçoivent des fruits coupés en morceaux alors que les plus grands ont les fruits en entier. Par ailleurs, les parents doivent au préalable signer un formulaire de consentement avec des précisions sur les allergies et les problèmes de santé de leurs enfants, s’il en est.

De son côté, Menon Munien, le responsable des écoles ZEP, indique que le repas est préparé par un «food supplier » qui vient le distribuer sur place. Il ajoute que le menu est maintenu pendant une dizaine de jours. « On a le droit d’interchanger entre deux jours, mais on ne peut sortir complètement du menu », explique-t-il. 

Ayant en tête les problèmes rencontrés dans le passé, à l’exemple du cas d’empoisonnement à l’école de Bambous en 2013, Menon Munien soutient que les food caterers ont l’obligation d’avoir un certificat HACCP. Ce qui signifie la garantie de la qualité au niveau de la préparation du repas, du transport et du service. 

Projet étendu

Après l’école de Bois-des-Amourettes, ce sera celle de Pointe-aux-Piments de connaître la même expérience d’ici la fin de ce trimestre. Par la suite, l’école de Cascavelle et celle d’Aimé Césaire emboîteront le pas. Au final, il est prévu que les 27 écoles de la ZEP y soient concernées. En attendant, les écoliers reçoivent déjà un déjeuner gratuit quotidiennement qui n’est pas chaud. Notons que la Première ministre par intérim, Leela Devi Dookun-Luchoomun, insiste qu’elle travaille toujours dans l’intérêt du pays.  « Je suis consciente de la responsabilité et le travail se fait toujours dans l’intérêt du pays et de la nation. »

Mahajayshree Naiken, la responsbale de Ken Catering Ltd, explique qu’elle doit être à l’école à partir de 10 h15 afin que le repas soit servi à 11 heures. Les fruits sont coupés pour les plus petits lorsqu’elle arrive à l’école. Le partage se fait d’abord aux plus petits, puis aux plus grands.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !