Live News

Mauritius Bar Association : une possibilité de sit-in par des avocats, le 13 mai 2022

La Mauritius Bar Association organisera une protestation pacifique et un sit-in.

Le vendredi le 13 mai 2022 a été choisi par les membres de la Mauritius Bar Association (MBA) pour leur « sit-in » et marche pacifique. Cela, en guise de protestation contre la façon dont le président du Bar Council, Me Yatin Varma, avait été traité par les officiers du Passport and Immigration Office (PIO). Une demande d’autorisation a été envoyée au Commissaire de police. La Master and Registrar, Wendy Rangan a été notifiée afin que les procès soient renvoyés.  

Le vendredi 29 avril 2022, le Bar Council a annoncé qu’il organisera une protestation pacifique. Cela suite à une réunion d’urgence avec des membres de la profession. Cette décision survient après les incidents entre Me Yatin Varma et les officiers du PIO, le 26 avril 2022. 

Ce lundi 2 mai 2022, l’Ordre des avocats a adressé une lettre au commissaire de police pour obtenir l’autorisation pour la tenue de cette protestation pacifique. L’itinéraire de la marche pacifique a pour point de départ l’ancienne Cour suprême sise à la rue Pope Hennessy, passant devant la nouvelle Cour suprême (à l’angle des rues Edith Cavell et Desroches), pour terminer aux Casernes centrales. L’exercice débutera à 10 heures. 

En sus, le Bar Council a écrit à la Master and Registrar, Wendy Rangan, ce lundi 2 mai. Cela dans le but de lui demander de renvoyer tous les procès prévus le 13 mai 2022. Car, ce jour-là, les avocats prévoient d’effectuer aussi un sit-in durant toute la journée. Le Bar Council est ainsi en attente d’une réponse du commissaire de police et de la Master and Registrar. 

Dans une déclaration au Défi Quotidien, Me Yatin Varma a soutenu que cette protestation a pour but d’envoyer un signal fort après les incidents du 26 avril 2022. « Cela aura définitivement une répercussion. C’est le but de cette protestation », dit le président du Bar Council. Les hommes de loi ont sévèrement condamné ces actes « illégaux et répréhensibles » qui ont été commis.  

Pour rappel, Me Yatin Varma avait été malmené par les officiers du PIO alors qu’il les informait d’une injonction qui a été émise par la Cour suprême contre la déportation de son client, le Slovaque Peter Uricek. Ce dernier, âgé de 51 ans, a été déporté le 26 avril 2022. De son côté, le bureau de Premier ministre parle d’une « lawful removal du Slovaque » qui faisait l’objet d’un avis de recherche international (Interpol Red Notice) pour délit de drogue.



 

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !