Live News

Manif des employés de MK : « C’est à l’État d’injecter de l’argent », clame un des manifestants

Des membres de la Platform Travayer Air Mauritius ont manifesté dans la capitale, ce samedi matin 24 octobre. La marche a débuté à 10h30 à la place de la cathédrale pour prendre fin peu avant midi devant le bâtiment d’Air Mauritius. 

Des employés ont décidé de faire entendre leurs voix pour dénoncer "les conditions de travail qui leur sont imposées par les administrateurs de MK". Ils déplorent une baisse de salaire ainsi que des congés sans soldes. Certains employés disent attendre le soutien du gouvernement pour relancer la compagnie d’aviation nationale. 

Certains se sont même interrogés sur les manœuvres des administrateurs. 

« Zordi mo pe bizin beg pou mo du. Monn travay pou sa. Mo pan kokin personn ni monn pran ban decision lor board narien mwa », déplore une des employées. « C’est à l’État d’injecter de l’argent pour soutenir Air Mauritius. Nous avons accepté une réduction de salaire pour éviter la fermeture de notre compagnie d’aviation. On a l’impression que les administrateurs ne savent plus quoi faire » , avance un autre manifestant. 

Pour le négociateur syndical de ces employés, Ivor Tan Yan, « le ministère du Travail doit intervenir ». 

Présence remarquée du leader de l’opposition, Arvin Boolell et l’activiste social, Bruneau Laurette lors de cette marche.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !