Magazine

Les bienfaits de la musique pour l’enfant

Plus qu’une mélodie qui fait plaisir à l’oreille, les notes musicales que l’on apprend par cœur, une chanson que l’on a envie de fredonner nous lancent dans la musique. C’est tout un univers d’apprentissage, de partage, de socialisation et de liberté. Nos interlocuteurs passent en revue les nombreux bienfaits de la musique.

L’école de musique d’Amgasoph

L’école de musique d’Amgasoph fait peau neuve. Depuis la semaine dernière, une nouvelle académie a ouvert ses portes aux environs de Gros-Cailloux, Chebel, pour accueillir plus d’élèves. L’inauguration a eu lieu le samedi 8 septembre. Les élèves, tous des passionnés de musique, y viennent les jours de semaine, ainsi que les samedis. L’école existe depuis 9 ans.

Quelle place occupe la musique dans la vie de ce quinquagénaire qui vit de sa passion depuis plus de 35 ans ? à cette question, Gaëtan Sophie, le directeur de l’école de musique d’Amgasoph, répond :  « C’est simplement ma vie ! J’ai étudié la musique depuis mon enfance. J’avais toujours voulu en faire mon métier. Heureusement que j’ai été gâté. »

La jeune équipe d’Amgasoph.
La jeune équipe d’Amgasoph.

Pour pouvoir continuer à enseigner la musique, Gaëtan a exercé divers travaux à temps partiel pendant plusieurs années. Les sacrifices ont payé.  Il a pu ouvrir sa première école de musique à Richelieu. « Nous accueillons des élèves de 4 à 77 ans.  Le nombre ayant considérablement augmenté, nous avons dû emménager à Chebel pour plus d’espace et de confort. D’ailleurs, une journée portes ouvertes a eu lieu le samedi 8 septembre, lors de l’inauguration de l’établissement. »

Gaëtan Sophie, le directeur de l’école de musique d’Amgasoph.
Gaëtan Sophie, le directeur de l’école de musique d’Amgasoph.

Pourquoi la musique est-elle importante pour les enfants et les jeunes ? Gaëtan Sophie explique que « la musique est un excellent moyen pour attirer les jeunes. Aujourd’hui, bon nombre d’entre eux sont livrés à eux-mêmes. Ils finissent ainsi par tomber dans des fléaux. » Il juge que la musique a également diverses ouvertures permettant aux jeunes de rencontrer d’autres jeunes de leur âge et partager leur passion. Aussi aspect positif de la musique, précise le directeur de l’école de musique d’Amgasoph, est qu’elle inculque la discipline chez ceux et celles qui la pratiquent. Elle aide à la concentration et à la relaxation.

Par ailleurs, chaque année, les élèves de l’école de musique d’Amgasoph ont la chance de prendre part à un examen à la Royal School of Music, de l’Angleterre. « Cette année-ci, il y a eu 100 % de réussite », lâche avec fierté Gaëtan Sophie. « Cela démontre que, peu importe leurs compétences académiques, les élèves peuvent se perfectionner et, pourquoi pas, en faire leur métier plus tard. »

Remilah School of music

L’équipe de Remilah School of Music.
L’équipe de Remilah School of Music.

L’école de musique Remilah a été créée il y a maintenant sept ans. « Le but de mon initiative était pour encadrer les jeunes de la région de Vacoas, afin qu’ils n’errent pas dans les rues. La musique est comme une vitamine qui aide au développement de l’enfant. Nous donnons des cours à la municipalité de Vacoas et à La Caverne. Dans l’ensemble, enous avons environ 80 élèves », explique Alain Remilah, enseignant et passionné de musique depuis presque 40 ans.  


Témoignages

Channelle Sane, 9 ans, fréquentant la Coromandel Government School, est violoniste : « Ce sont mes parents qui m’ont inscrite pour des cours de violon. Au début, j’étais un peu perdue. Mais après, je me suis sentie libérée. Je pouvais créer des musiques moi-même », livre la fillette avec beaucoup de joie. Manuella, sa mère, conclut que la musique a aidé sa fille à se surpasser. Confiante, elle encouragera certes sa fille à poursuivre cette voie, car Channelle désire devenir une artiste.  

Estelino Panuandy, 7 ans, fréquentant l’école Philippe Rivalland, veut devenir notaire. La musique a cependant une place prépondérante dans sa vie. Il pratique la flûte depuis le pré-primaire. Depuis bientôt 2 ans, il pratique aussi le clavier. « La musique me rend heureux. Ma maman m’a toujours dit que la musique soulage les douleurs », nous relate ce petit bonhomme qui habite Pointe-aux-Sables. Grâce à la musique, il a pu dépasser son chagrin d’avoir perdu son poisson rouge, qui s’appelait Kado.

Shirley, sa mère, raconte : « Estelino a l’oreille musicale depuis son plus jeune âge. Son prof nous l’a confirmé. Raison qui nous a encouragé à l’inscrire à un atelier musical. L’année dernière, il a appris à jouer la chanson Despacito et le thème de Pirates des Caraïbes. C’était très très bien fait », nous relate la maman, qui dit être en admiration devant les réalisations de son fils. En tant que parent, Shirley soutient que la musique est une thérapie qui aide son enfant à se concentrer dans ses études.

Jouer Mega Millions