Actualités

L’apprentissage précoce : trouver le juste équilibre

L’apprentissage précoce

On dit souvent qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre. Cependant, faut-il pour autant anticiper l’apprentissage ? Si certains parents pensent bien faire en enseignant à leurs enfants à lire et à écrire avant leurs 5 ans, de nombreux experts estiment que cette pratique nuirait à leur développement. Comment trouver le juste équilibre ?

En cas d’échec scolaire, il est souvent question de «rattrapage» ou de « soutien scolaire ». Or, durant plusieurs débats ou colloques dédiés aux nouvelles méthodologies d’enseignement, de nombreux intervenants évoquent la nécessité d’anticiper l’apprentissage. Pour certains experts, les enfants en-dessous de six ans n’auraient pas la maturité mentale nécessaire pour apprendre, alors que d’autres estiment que la capacité intellectuelle est immense entre 0 et 6 ans. Voulant offrir une meilleure éducation à leurs enfants, certains parents mettent les bouchées doubles dès leur jeune âge. Avant même leur entrée en pré-primaire, certains enfants ont déjà appris à lire et à écrire. Si les parents pensent bien faire et se vantent des prouesses de leurs progénitures, il s’agirait d’une pratique qui nuirait au développement de l’enfant.

Selon le pédagogue Faizal Jeerooburkhan, il est déconseillé de sauter les étapes et l’apprentissage précoce serait une pratique tout à fait nuisible.

« Le développement du cerveau d’un enfant se poursuit jusqu’à l’âge de 6 ans. En effet, des études ont démontré qu’à 2 ans le cerveau d’un enfant est développé uniquement à 60%. De ce fait, il est clair que si nous forçons un enfant à apprendre avant le développement de son cerveau, cela peut tout simplement interrompre ou retarder le processus », explique-t-il.

Créer un environnement propice au développement

En revanche, s’il est déconseillé de sauter les étapes, les parents peuvent créer un environnement qui favoriserait le développement de leurs enfants. « L’apprentissage se fait de plusieurs façons et non uniquement en poussant l’enfant dès son plus jeune âge à apprendre par cœur. Au lieu de sauter les étapes, les parents peuvent exposer leurs enfants à des éléments qui vont stimuler leurs neurones et optimiser le développement du cerveau. Par exemple, des chercheurs ont démontré que les enfants exposés à la musique et à la nature ont plus de chance d’avoir des capacités intellectuelles optimisées », fait valoir le pédagogue.

Ce dernier ajoute que, pendant le processus de câblage neuronal, des différentes connexions synaptiques sont créées. « Chaque image, interaction et événement vont se fixer dans les fibres du cerveau en connectant des neurones. Tout comme la pose des fondations est une étape importante dans la construction d’une maison, cette étape est primordiale dans le développement du cerveau. Il s’agit de la pose des premières pierres de l’intelligence. Ainsi, si on pose une pierre sans que les fondations ne soient prêtes, la structure se fragilise. C’est exactement ce qui se passe dans le cas d’un apprentissage précoce ».

Le rôle des parents

Les parents ont un impact durable sur l’apprentissage des enfants. Par ailleurs, les études ont démontré que lorsque les parents s’impliquent dans l’éducation de leurs enfants, ces derniers ont plus de chances de réussir. Or, pour  Jacques Malié, pédagogue et ancien recteur, c’est le désir de réussite qu’ont certains parents qui les poussent à sauter les étapes. «Personnellement, je ne suis pas contre l’apprentissage précoce. Cependant, tout dépend de la façon de s’y prendre. Certains parents, souvent en pensant bien faire, jouent mal leur rôle. Ils poussent leurs enfants très tôt dans le cercle vicieux de la compétition. Il s’agit d’un cas de figure très récurrent à Maurice. Or, l’enfant doit apprendre à son propre rythme. Il faut trouver le juste équilibre en veillant à ce que l’enfant ne passe pas à côté de son enfance, mais prend plaisir à découvrir le monde autour de lui. Les jeux sont des excellents moyens pour apprendre. Il est triste que dans leur course vers la réussite, les parents mettent de côté les méthodes traditionnelles qui ont pourtant fait leurs preuves», explique ce dernier.

Comprendre les étapes de l’apprentissage des enfants

Selon leur âge, les enfants n’assimilent pas les informations de la même façon. Avant d’essayer de comprendre les effets de l’apprentissage précoce sur les enfants, il convient, selon la psychologue Karuna Rajiah, de comprendre comment ils fonctionnent et appréhendent les différentes étapes de l’apprentissage.  « À la naissance, les enfants ont un cerveau ‘vide’. Après l’accouchement, l’enfant s’embarque dans une nouvelle aventure et commence à découvrir le monde autour de lui et aussi les personnes de son entourage. Il réagit aux couleurs, aux sons et aux odeurs. Ses cinq sens sont en éveil. Ainsi, commence son apprentissage, et l’environnement dans lequel il évolue, va jouer un rôle important dans cette période de sa vie. Ces facteurs font que chaque enfant est unique et chacun apprend à son rythme. Certains vont prendre plus de temps et d’autres peuvent sauter plusieurs étapes telles qu’apprendre directement à marcher sur les deux pieds avant même d’essayer d’avancer à quatre pattes », explique la psychologue.

Mais si l’enfant parvient à apprendre des choses après la naissance, pourquoi ne pas anticiper son apprentissage de la lecture et de l’écriture? Pour la psychologue, l’apprentissage doit se faire petit à petit tout en respectant le rythme de développement de l’enfant. « Chaque enfant apprend à son propre rythme. Entre 0 et 5 ans, il convient de poser les fondements de la lecture et de l’écriture sans trop brusquer l’enfant. Donc, il convient d’exposer l’enfant à la lecture en lisant des histoires ou à l’écriture via le gribouillage. Cela facilitera grandement son apprentissage le temps venu. La période 0 à 5 ans est idéale pour enseigner à l’enfant les bases du savoir-vivre et les bonnes manières», soutient Karuna Rajiah. Elle ajoute qu’à cet âge, les enfants apprennent beaucoup par l’observation et l’imitation.

Christel John, directrice de Quest Cubs : «Les enseignants et les parents ont un grand rôle à jouer» 

christelExiste-t-il un âge pour apprendre ?
L’enfant commence à apprendre dès sa naissance. Il observe le monde autour de lui et se crée un vocabulaire basé sur ses observations. Cette connaissance optimise ses capacités motrices globales et fines. L’environnement joue alors un rôle prépondérant dans le processus d’apprentissage. Le cerveau d’un enfant est comme une éponge. Il absorbe tout ce qu’il voit et entend. Au cours de cette période, si l’enfant est exposé à un environnement propice, il pourra assimiler un maximum d’informations, voire même apprendre une autre langue.

Les nouvelles méthodologies d’enseignement favorisent-elles l’apprentissage précoce ?
Les nouvelles méthodologies encouragent l’apprentissage dès le plus jeune âge sans pour autant sauter les étapes. D’où la raison pour laquelle de nombreuses écoles accordent beaucoup d’importance aux activités pratiques et ludiques qui facilitent grandement l’apprentissage. Il est toutefois dommage que lorsque les élèves atteignent le niveau primaire, l’accent soit mis davantage sur le côté académique. Si, aujourd’hui, la Finlande est une référence en matière d’éducation, ce n’est pas sans raison. Ce pays a démontré qu’il est bien plus avantageux de miser sur les activités ludiques au cours des premières années. Le programme scolaire en bonne et due forme commence uniquement à l’âge de 6 ans. De la maternelle au primaire, l’apprentissage est basé sur le jeu. À travers des jeux de rôle et des activités pratiques, les enfants apprennent très tôt à analyser et à résoudre des problèmes.

Comment maintenir un équilibre entre l’apprentissage et les autres activités ?
Si les enfants apprennent à travers des jeux ou d’autres activités pratiques, ils ne seront pas stressés. Au final, ils apprennent de nouvelles choses sans pour autant passer à côté de leur enfance, car ils y prennent plaisir. De ce fait, les enseignants ont un grand rôle à jouer. Ils doivent se fixer des objectifs réalisables et trouver des méthodes innovantes pour que les enfants les atteignent.

Quels conseils pour les parents ? Quel rôle jouent-ils dans l’apprentissage de leurs enfants ?
Les parents devraient passer plus de temps avec leurs enfants et s’intéresser à ce qu’ils font à l’école. Ils doivent aussi les encadrer tout au long du processus d’apprentissage. Lisez des histoires à vos enfants et rendez votre lecture aussi vivante que possible ! Ainsi, vous développerez son amour pour la lecture et sa curiosité à découvrir de nouvelles choses. De nos jours, de nombreux parents utilisent les écrans pour combler leur manque de temps à passer avec leurs enfants, mais cette pratique nuit à leur apprentissage. La nouvelle technologie comporte de nombreux avantages. L’Internet, les tablettes et autres gadgets sont des outils efficaces pour enseigner. Toutefois, il est important de maintenir un juste équilibre. La technologie sert à renforcer les méthodologies d’enseignement et non à les remplacer. Chaque enfant apprend différemment. Certains apprennent plus facilement en chantant et d’autres en dessinant et à travers des jeux. Les enseignants doivent pouvoir trouver des activités appropriées à chacun des apprenants.

Quelles méthodologies mettez-vous en avant ?
La méthodologie d’apprentissage proposée par la Finlande est efficace pour aider les enfants à apprendre de façon équilibrée. À la Haven International Elementary School, nous favorisons l’apprentissage à travers des jeux. Notre objectif est de créer le meilleur environnement possible et propice à l’apprentissage. Notre programme est constitué d’un temps de travail minimum afin de permettre aux enfants de profiter de leur enfance. Chaque enfant apprend à son rythme et notre programme scolaire s’adapte à la capacité de l’enfant. Avoir un seul et même programme pour tous les apprenants ne servirait à rien, car certains enfants auront des difficultés à suivre le rythme. Ainsi, nous encourageons un très faible ratio enfant/enseignant. Nous mettons bien plus d’emphase sur le travail créatif et les activités en plein air. Nos apprenants doivent se sentir valorisés et confiants. Ainsi, ils pourront facilement partager leurs connaissances.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor