Magazine

Gâteaux Divali : la douceur du partage

Pâtisserie Divine propose des laddoos, rasgoullah et des barfis, entre autres.

Divali sera célébrée en grande pompe ce mercredi 7 novembre. Cette fête nationale est placée sous le signe de la joie, du partage et de la bonne humeur. Les célébrations autour de Divali sont agrémentées de douceurs et de décorations lumineuses. Cette année encore, les Mauriciens préfèrent commander les gâteaux traditionnels, dont certains sont relevés d’une touche de nouveauté. Les prix varient entre Rs 10 et Rs 20 la pièce. 
Barfi, laddoo besan, motichoor laddoo, gulab jamun, rasgoullah, mawa samoussa ou encore jalebi sont parmi les douceurs indiennes les plus prisées chez Marmite Divine à Quatre-Bornes. Cette enseigne de la Pâtisserie Divine se démarque des autres, car elle ne propose que des douceurs indiennes, des pâtisseries et des viennoiseries végétariennes tout au long de l’année. Son directeur, Khemduth Rajkomar, indique que les Mauriciens préfèrent les douceurs traditionnelles auxquelles ils sont habitués. 

« Ce n’est que le barfi qui se décline en plusieurs variétés. La forme et les saveurs changent. Nous proposons des saveurs telles que chocolat, orange, fraise, vanille et amande » dit-il. 

Khemduth Rajkomar fait aussi ressortir que les clients viennent acheter les gâteaux indiens principalement la veille et le jour de Divali. Il s’agit surtout de ceux qui n’ont pas eu le temps de passer leur commande au préalable. « Les commandes, elles, commencent à pleuvoir une semaine avant la fête de la lumière », observe Khemduth Rajkomar. Les douceurs coûtent Rs 10 à 20 la pièce. Les boîtes servant de logements peuvent être choisies sur place. Le directeur de Pâtisserie Divine fait toutefois ressortir que les consommateurs se limitent à des boîtes simples. « Toute la magie de la fête de Divali réside en fait dans le partage », affirme-t-il. 

25 variétés de douceurs sont concoctées par Tanjore Sweets.
25 variétés de douceurs sont concoctées par Tanjore Sweets.

Un préposé de Swastika Trust abonde dans le même sens. Il met des « take-aways » (des boîtes à emporter) à la disposition des clients. « Ils sont nombreux à avoir déjà acheté les boîtes aux supermarchés ou autres enseignes » dit-il. Cette année, Swastika Trust a fait venir deux chefs indiens pour préparer les traditionnelles douceurs. Parmi les gâteaux sucrés les plus populaires, on retrouve : barfi, rasgoullah, gulab jamun, jalebi, kaju roll, mawa peda, coconut barfi, kaju katli, tiranga barfi, chocolate barfi, rasmalai et boondi ke laddoo. Il existe aussi des gâteaux salés tels que samoussa ou kachori. Dans la palette des nouveautés, il y a gajar ka halwa, mawa guniya et kangan, entre autres. Les prix varient entre Rs 10 et Rs 20 pièce. Les individuels comme les entreprises peuvent venir sur place pour se procurer des douceurs de leur choix. 

Cela fait plus d’une décennie depuis que Tanjore Sweets à Lallmatie prépare des douceurs indiennes. Le directeur indique qu’il a commencé à enregistrer des commandes depuis un mois à l’avance. Il livre ses produits également dans les supermarchés. « Les Mauriciens aiment préserver leur tradition, donc ils se limitent à des douceurs qu’ils apprécient déjà et qui sont populaires. Nous avons 25 variétés, entre autres, laddoo, rasgoullah, gulab jamun, mesoor et barfi. Le barfi, a lui seul, se décline en 21 variétés. Nous proposons aussi des douceurs très appréciées de la communauté tamoule. Par contre, les Mauriciens préfèrent préparer certains gâteaux chez eux, dont l’incontournable gato patate et gato rosse », dit-il.

Related Article