People

Delphine Raimbert : l’art rustique à son apogée

Delphine Raimbert Delphine Raimbert expose ses oeuvres sur Facebook.

C’est une artiste qui touche à tout : ciment, bois flottant, pigment noir, strass, paillettes, graines… Elle s’amuse à utiliser divers matériaux, les uns plus denses que les autres, afin de donner un aspect rustique à ses œuvres. Des les pots de fleurs aux cintres, en passant par les bols, cette mordue de l’artisanat à un faible pour l’art rustique.

Name it, she uses it. Tous les objets que nous méprisons, Delphine Raimbert les regarde d’un œil artistique et en fait ressortir des merveilles. Ses matières premières : des graines, des cailloux, des morceaux de verre polis par la mer, des épines d’oursins, de l’argile ou du ciment. Ces matières n’ont plus de secret pour cette mordue de l’art rustique. Ses œuvres finales sont des bols en ciment, des bougeoirs, des cintres, des vases à fleurs, des pots, des plats, entre autres.

Delphine Raimbert a développé ce penchant pour l’art rustique, dès sa tendre enfance. À dix ans, elle s’adonne déjà à la décoration de sa maison. C’est ainsi qu’a commencé son engouement pour l’art et, petit à petit, elle est devenue une adepte de l’art rustique. « Après ma scolarité, j’étais toujours passionnée d’art rustique et de décoration, alors j’ai opté pour des études au Fashion and Design Institute à Quatre-Bornes », explique cette habitante de Roches-Brunes. Suite à cela, elle trouve de l’emploi dans des compagnies en tant que Fashion Designer. Maintenant, elle consacre plus de temps à ses œuvres.

« Je réalise les bols et d’autres objets rustiques par amour et pour le plaisir que cela me procure. J’aime jouer avec les éléments. Beaucoup de personnes et mes amis aiment mes œuvres et m’encouragent à continuer », relate Delphine Raimbert.

Pour ses bols en ciment, elle commence à travailler à partir d’un moule et donne ainsi les formes qu’elle veut à ses bols. « Les bols prennent à peu près 24 heures pour sécher, alors il faut être patient. Il arrive qu’une fois séchés, les bols changent de couleur et de texture. C’est après ce procédé qu’on peut commencer à travailler avec le bol. Je les lave et procède au vernissage », explique Delphine Raimbert.

L’adepte d’art rustique expose ses œuvres sur sa page Facebook. Elle travaille actuellement à la confection de tabourets et de lampes en utilisant le ciment, le bois et le métal. Sa clientèle est majoritairement constituée par la gent féminine. « Je fais ce que j’aime, et je vais attirer ma tribu», conclut Delphine Raimbert.