Live News

Compensation salariale de Rs 400 : réaction mitigée chez le secteur privé

Une pilule amère pour le patronat. Kevin Ramkaloan, CEO de Business Mauritius, est d'avis que la compensation salariale de Rs 400, qui sera accordée à tous les employés à partir de janvier 2019, représente 50 % de plus que la proposition initiale faite par le patronat. Il affirme que le secteur privé devra faire face à des coûts additionnels directs de Rs 1, 8 milliard par an pour payer cette compensation salariale alors que les coûts indirects sont estimés à Rs 2.4 milliards. 

«Des entreprises faisant face à des difficultés financières auront du mal à payer cette somme. Les secteurs comme l’agriculture, le textile et les Security Companies, entre autres, pourraient éprouver des problèmes à payer la compensation salariale. Mais nous allons travailler avec eux pour trouver une solution avec des mesures d’accompagnement», explique Kevin Ramkaloan. 

Pradeep Dursun, COO de Business Mauritius, affirme que lors des négociations, le patronat avait attiré l’attention des autorités qu’il y a aussi des entreprises qui pourraient payer plus que ce qui a été recommandé. «A Business Mauritius, nous allons travailler avec nos membres qui ont les moyens afin de les encourager de payer plus», dit-il.

Le vice-président de Business Mauritius, Vidia Mooneegan, est lui d’avis qu’il faut adopter un état d’esprit ouvert pour une île Maurice plus prospère. «Maurice est en train de devenir un pays moderne et nous ne pouvons plus avoir la même approche que nous avions il y a 50 ans».

>>A lire aussi : Compensation salariale : le quantum de Rs 400 ne fait pas l’unanimité chez la classe syndicale

Related Article