Live News

Caméras ultra sophistiquées, radios intelligentes, etc : tout sur le projet Safe City

Camera CCTV Les travaux sont en cours dans la région de Verdun.

Le projet Safe City comprend trois composantes : l’installation de 4 000 caméras de surveillance IVS et ITS sur 2 000 sites, la distribution de 4 000 radios intelligentes (smart radios) équipées de GPS aux policiers, l’installation  de 500 caméras dans des véhicules de police et la numérisation de la hotline 999. Le Défi Quotidien a levé le voile sur ce projet de grande envergure qui coûtera entre Rs 15 et Rs 19 milliards à l’État.

La lutte contre la criminalité prend une autre dimension. D’ici mi-2019, les 4 000 caméras de surveillance réparties dans 2 000 zones à forte criminalité (crime prone areas) à travers le pays et sur 75 zones accidentogènes (accident prone areas) seront opérationnelles. Les zones ont été identifiées à la suite de plusieurs études menées par les policiers du National Security Service (NSS), de la Field Intelligence Unit (FIU) et de la Criminal Investigation Division (CID). Le Défi Quotidien est en présence des documents démontrant les sites où les caméras ultra sophistiquées ont été installées ou sont en cours d’installation. Les régions dont les caméras ont déjà été installées sont Pamplemousses, Flacq, Verdun et Constance, entre autres.

IVS et ITS

La dernière édition du Défi Plus, en date du 8 au 14 septembre, avait fait état des spécificités des appareils IVS et ITS. L’Intelligence Video Surveillance System (IVS) est un appareil qui a la capacité de capturer des images très distinctes lors des mouvements à une distance de 200 mètres. « L’Intelligence Trafic Surveillance System (ITS), un autre type de caméra qui est en cours d’installation, possède la capacité de capturer les plaques d’immatriculation des véhicules. L’appareil est suffisamment performant pour retracer le parcours d’un véhicule ayant commis une infraction au code de la route, même après plusieurs jours », avancent les experts rencontrés mercredi soir aux Casernes centrales. Il s’avère, selon nos interlocuteurs, que les images capturées par les caméras seront détruites après 30 jours.

Des radios intelligentes pourvues de GPS

Le projet Safe City comprend aussi l’acquisition de 4 500 radios intelligentes (Smart radios trunked system) portables pourvues de caméras et de GPS de la technologie 4G. 4 000 appareils seront distribués aux policiers opérant dans les postes de police à travers le pays et les 500 radios restantes seront placées dans des véhicules de la police et à la Traffic Branch. « Dans la pratique, les policiers en patrouille disposeront de ces appareils. En cas de problèmes, ils auront la tâche d’alerter leur division respective pour le déploiement de renforts. Le repérage des officiers de police se déroulera à travers le système de GPS, dont l’appareil est doté. Les Casernes centrales ont déjà réceptionné les premières ‘smart cameras’. Le calibrage des appareils est en cours depuis quelques semaines en raison du réseau », précisent des fonctionnaires proches du dossier.

Numérisation de la Hotline

Le projet de Smart City poussera la force policière à numériser son hotline qui est le 999, surtout après la mise en opération des 4 500 radios intelligentes distribuées aux policiers en patrouille et placées dans des véhicules de police. « L’Emergency Response Management System, qui sera opérationnel l’année prochaine, vise à intervenir en moins de 15 secondes. Une fois l’appel réceptionné, nous ferons en sorte de repérer la patrouille de police la plus proche à travers le GPS dont les radios intelligentes sont dotées. Les officiers auront moins de cinq minutes pour intervenir », précisent de hauts gradés des Casernes centrales.


Rs 19 Md

Le gouvernement devra dépenser une somme de Rs 19 milliards pour la réalisation du projet Safe City. Le contrat entre la police et Mauritius Telecom (MT) stipule que le projet sera réalisé comme une méthode de location. Pour rappel, la société chinoise Huawei est le partenaire de la compagnie Mauritius Telecom (MT) dans le projet Safe City.

Des internautes ne cachent pas leurs craintes concernant le projet Safe City. Ils n’ont pas été tendres dans leurs commentaires. « 1 ti pensee pu tou bann dimoune ki ti croire ki biometric data cart identite pe effacer par bann authorité !! », « ki database zot pe servi ? », ou encore « China does it... ». Certains ont même posté des clichés montrant le déroulement des travaux. « Je ne suis pas totalement contre le projet.

De nos jours, il y a un grand nombre de vols et le taux de criminalité ne cesse de grimper. Le projet a débuté sans que les membres du public ne soient informés. Des pylônes
contenant des caméras de surveillance ont été placés à travers le pays. Il y a de quoi avoir peur ! », fait ressortir Hansraj Jaunky qui a posté une photo du projet, démontrant les travaux dans la région de Verdun.


L’ASP Khemraj Lochee de la Police communication branch : « Un projet qui fera chuter le taux de criminalité »

L’Assistant-surintendant de police (ASP) Khemraj Lochee, qui est le patron de la Police Communication Branch aux Casernes centrales, avance que « le projet de Smart City vise à combattre la criminalité dans le pays.
C’est un projet de grande envergure qui fera chuter le taux de criminalité dans le pays, grâce à plusieurs appareils ultra-sophistiqués. Les membres du public doivent se rassurer. La police n’a aucune intention de les surveiller à travers les caméras de surveillance, mais plutôt de retracer les malfrats », déclare le haut gradé au Défi Quotidien.

Jouer Mega Millions