Live News

Aux assises : Noel Madelon plaide coupable de deux viols et d’un meurtre 

Noel Madelon à sa sortie de la cour d’assises.

Le procès intenté à Noel Madelon s’est ouvert le lundi 21 novembre aux assises. Le prévenu a plaidé coupable sous les cinq accusations retenues contre lui. Notamment pour le viol et le meurtre de Marie Irlande Tourmentin, 88 ans, le viol et l’agression de la fille de celle-ci et aussi pour avoir agressé le petit fils de la défunte.   

Devenu un sans-abri, Noel Madelon, un maçon âgé alors de 26 ans, avait trouvé refuge chez un ami à la rue Couvent, à Vacoas. Il s’agit de Marie Yan Desiré Philippe Descombes. Ce dernier, invité à consommer de l’alcool le 1er février 2015, a refusé la requête de Noel Madelon, aussi connu comme Baba. Celui-ci l’a alors agressé. Ce, avant de violer sa mère et sa grand-mère. Si la mère, Marie Bernadette Dorothy Beerjoolall, âgée alors de 56 ans, a survécu, la grand-mère, Marie Irlande Beerjoolall, née Tourmentin, âgée de 88 ans, est décédée à l’hôpital le lendemain du drame. Quant à Marie Yan Desiré Philippe Descombes, il a dû être hospitalisé durant plus de 20 jours, après son agression.  

Lundi 21 novembre 2022, Noel Madelon, actuellement en détention, a plaidé coupable de ses crimes en cour d’assises. Son procès s’est poursuivi le lendemain devant le juge Luchmyparsad Aujayeb. La poursuite est représentée par Mᵉ Princilla Vanishee Veerabadren, Assistant Director of Public Prosecutions. Le prévenu est défendu par Mᵉ Rishi Bhoyroo. 

Mardi, trois témoins ont été entendus. Ils sont le sergent Ahamudally et les constables Purdasee et Ramchurn. Les aveux du prévenu à la police, ont été présentés en cour. 

Mo sagrin seki monn fer

Dans ses dépositions à la police, Noel Madelon relate qu’après la mort de sa mère, il est parti vivre chez sa sœur. Son père, dit-il, les a abandonnés depuis leur jeune âge. Après avoir changé plusieurs fois d’adresse, Noel Madelon a fini par se lier d’amitié avec Marie Yan Desiré Philippe Descombes. Ami qu’il a rencontré au marché. Marie Yan Desiré Philippe Descombes a alors invité Noel Madelon à venir habiter chez lui à la rue Couvent, à Vacoas.   

Et le dimanche 1ᵉr février 2015, Noel Madelon a voulu consommer de l’alcool dès le matin. « Monn dir Yan nou bwar sa rom iyer la, me li pa ti dakor. Monn pran enn sab monn tap Yan lor so latet. Apre sa Yan inn dakor pou bwar ». Noel Madelon explique qu’ils étaient tous à consommer de l’alcool ce jour-là. À un moment donné, il a contraint de force, la mère de son ami à avoir des relations sexuelles mais celle-ci a refusé. Il l’a alors violée. 

Noel Madelon poursuit dans sa déposition, qu’à un moment donné, il a accompagné Marie Yan Desiré Philippe Descombes aux toilettes, car celui-ci arrivait difficilement à se déplacer, suite à un problème au pied. En passant près d’une chambre, il dit avoir aperçu « granmer » qui était au lit en train de dormir. « Mo finn gayn lespri viol granmer parski so rob ti leve ». Noel Madelon a avoué dans sa déposition à la police avoir abusé de l’octogénaire et aussi de l’avoir frappée à coups de pied. Cela, de peur que celle-ci aille le dénoncer. À la police, il a déclaré que : « mo sagrin seki monn fer avek granmer. Li ti estim mwa kouma so garson ». 

Le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal de la police, a, lors de son témoignage dans l’affaire lundi 21 novembre, conclu que Marie Irlande Beerjoolall, est morte des suites du choc causé par de multiples blessures. Le procès a été ajourné au 16 mars 2023. Ceci en l’absence d’un témoin au pays.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !