Economie

Air Mauritius : performance atténuée par concurrence et dépenses accrues

Les dépenses aggravées et la concurrence acharnée freinent la profitabilité d’Air Mauritius. Pour le trimestre se terminant fin septembre dernier, le groupe et la compagnie a enregistré des pertes de € 2,8 millions (environ Rs 110 millions). Par rapport à la même période en 2017, la compagnie avait réalisé des bénéfices de € 11,8 millions (environ Rs 467 millions) et € 11,6 millions (environ Rs 459 millions) respectivement.

Une croissance du nombre de passagers de 8,8 % à 464 689, de 6,5 % de plus du nombre de sièges disponibles et un coefficient de remplissage de 80,7 % à 81,3 % n’ont pas suffit. Le rendement passager a chuté de 4,3 % en raison de la compétition féroce. 

De plus, même si les revenus ont augmenté de 7 % à € 135,9 millions (environ Rs 5,4 milliards), les frais de fonctionnement ont grimpé de 23,3 % pour atteindre € 141,2 millions (environ Rs 5,6 milliards). Cette majoration résulte d’une hausse du coût du carburant par 51 %, des coûts additionnels liés aux opérations, les salaires et la location d’un nouvel aéronef. Pour le premier semestre, le groupe et la compagnie ont enregistré des déficits de € 17,7 millions (environ Rs 700 millions) et €  17,6 millions (environ Rs 697 millions) respectivement. 

Les prix élevés du carburant, la volatilité des taux de change et la concurrence croissante continueront à affecter les résultats. La compagnie maintiendra ses projets de croissance tout en les adaptant selon les conditions du marché.