Xavier-Luc Duval : «Pas question de faire un affront public au Yogi Adityanath»

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire

«Il n’est pas dans nos habitudes d’être mal élevé. Pas question que nous fassions un affront public au Chief Minister de l’État d’Uttar Pradesh», a expliqué le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval, qui était face à la presse ce vendredi 3 novembre.

Xavier-Luc Duval a déclaré avoir rendez-vous en privé à 16 h 30 ce vendredi avec le Chief Minister, invité d’honneur des célébrations pour la commémoration de l’arrivée des travailleurs étrangers. «J’aurai l'occasion de m’expliquer avec lui. Bien que je ne partage pas la position du Chief Minister de mêler la politique et la religion, je lui expliquerai que nous vivons dans un pays multiracial», a assuré le leader de l’opposition. 

Dérapage verbal

Commentant le dérapage verbal de Mahmad Khodabaccus à l’encontre de Maya Hanoomanjee, Xavier-Luc Duval a expliqué que le secrétaire général des bleus s’est laissé emporter par «l’attitude partisane et révoltante de la Speaker de l’Assemblée nationale» au Parlement.

«Les propos de Mahmad Khodabaccus ont été mal choisis. Il a présenté ses excuses. Il s’est mis en retrait de la politique jusqu’à nouvel ordre», a confirmé le leader de l’opposition.

Xavier-Luc Duval a aussi commenté le dérapage verbal de Mahmad Khodabaccus.

Xavier-Luc Duval a également commenté la lettre envoyée par le Deputy Speaker Sanjeev Teeluckdharry à Maya Hanoomanjee pour se plaindre de son per diem qu’il juge insuffisant.

Le Deputy Speaker a trouvé l’attitude de la Speaker incorrecte. Bien qu’il ne m’ait jamais parlé du per diem, il y a un malaise. Même Adrien Duval (NdlR : qui était auparavant Deputy Speaker) m’a confié que la Speaker est sélective», a-t-il affirmé. 

«On n’est pas une opposition paillasson»

Xavier-Luc Duval a confirmé qu’il sera de retour au Parlement mardi. «J’espère que ce sera un mal pour un bien. On n’acceptera pas n’importe quoi. On n’est pas une opposition paillasson. On a été témoin du complot entre le Premier ministre et la Speaker. Même Paul Bérenger avait souligné qu’elle a été la pire des pires. On reviendra à la charge», a prévenu le leader des bleus, qui estime qu’il y a «une guerre menti menti entre le MSM et MMM».

Nomination Day

Concernant le Nomination Day ce samedi pour l’élection partielle dans la circonscription no 18, Xavier-Luc Duval a indiqué que le PMSD n’organisera pas de défilé de voitures afin de ne pas bloquer les routes à la circulation. Il a rappelé que les bleus ont quitté le gouvernement car «on a voulu changer la constitution pour éliminer le Directeur des poursuites publiques» et se dit persuadé que les élections générales auront lieu en avril 2018.

Xavier-Luc Duval a indiqué que «pour la campagne, il y aura un mini-manifeste. Un Premier ministre n’aura pas le droit de faire deux mandats et la règle pour nommer un Speaker doit changer. On doit nommer d’anciens juges ou d’anciens avocats».

Dan Maraye sera le candidat du PMSD à l'élection partielle au no 18.

«La fin du tourisme de qualité» 

Le leader de l’opposition affirme que tout le monde est surpris que Raouf Gulbul soit encore le Chairman de la Gambling Regulatory Authority. Il est d’avis que l’avocat doit démissionner.

Xavier-Lud Duval s’est aussi inquiété de la montée du communalisme. «Le PMSD est le seul espoir pour le pays. Mon vœu le plus sincère, c’est qu’un jour on puisse avoir un Premier ministre du PMSD», a lancé le leader des bleus.

Enfin, Xavier-Luc Duval estime que le projet de camping de luxe de Patrice Hardy est mauvais pour le tourisme étranger :

C’est bon pour les Mauriciens. Mais à partir du moment où on offrira des mobil-homes, notre réputation baissera. Ce sera la fin du tourisme de qualité. Jamais les Maldives ou les Seychelles n’accepteront cela.»