Live News

Tengur : «La réouverture des frontières, une menace pour la santé de la population»

Suttyhudeo Tengur, le président de l’Association pour la protection de l’environnement et des consommateurs, persiste et signe. La réouverture des frontières sera une menace pour la santé de la population, prévient-il, dans une lettre ouverte envoyée aux parlementaires ce vendredi 24 juillet. Le pays est encore loin  à l’abri du danger, fait-il ressortir.

«Si le gouvernement cède à la pression du secteur privé pour ouvrir les frontières et permet l’entrée libre des touristes venant de la Russie, de la Chine, et de l’Europe, est-ce qu’une recrudescence de la Covid-19 ne risque-t-elle pas de mettre en danger la santé de la population ?», s’interroge-t-il.

Pour Suttyhudeo Tengur, il y a deux scénarios possibles avec la réouverture des frontières. «Qu’est-ce que le gouvernement préfère : 'le short term pain for long term gain' ou faire profiter un secteur qui bénéficie pourtant du support des facilités salariales que le gouvernement a mis à sa disposition ? Est-ce qu’une décision irréfléchie ne va-t-elle pas pousser vers un nouveau confinement comme cela a été le cas depuis le 20 mars dernier et avec le coût que cela comporte pour l’économie ?», soutient-il. D’où son insistance pour une décision «raisonnable» en vue d’éviter une «recrudescence de la Covid-19».

«Il ne faut pas prendre pour acquis que l’île Maurice est complètement à l’abri de cette pandémie.  Nous pensons qu’il est encore trop tôt d’ouvrir nos frontières car même les pays industrialisés qui sont les plus atteints de cette pandémie n’ont pas encore songé à ouvrir leurs frontières», affirme-t-il.

A lire  |  COVID-19 - Réouverture des frontières : une décision annoncée possiblement ce vendredi

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !