Live News

Séance de «pins lazou» : Jean-François Chaumière présente ses excuses à Sandhya Boygah, mais précise que c'était un «geste d'amitié»

«C’est une personne que je connais depuis longtemps, même si elle dit le contraire…». C'est la première réaction de Jean-François Chaumière, conseiller au bureau du Premier ministre après la polémique qui a suivi son action de pincer la joue de la députée du MSM, Sandhya Boygah, au Parlement en ce mercredi 19 juin.

En larmes sur les ondes de Radio Plus, Sandhya Boygah a condamné le geste du conseiller de Pravind Jugnauth.

Jean-François Chaumière dit regretter ce geste et a tenu à présenter ses excuses à Sandhya Boygah.

«Sa finn passe en publik sa. Pann kasiette sipa kiete. Li ti enn simple geste d’amitier. Sans arriere penser, sans aucaine l’intention pour nuir a madame Boygah. Mo bien sagrin ki sa ine affecter madame Boygah parski se enn dimun ki mo koner depi longtemps, meme si li pe dirr le contraire. Mais koi k’il en soi, plis ki madame Boygah ine affecter par sa l’evenement la, li mo devoir pou presente li bannes excuses», a affirmé Jean-François Chaumière.

Pour rappel, Jean-François Chaumière, est désormais interdit d'accès au Parlement, et ce, jusqu'à la fin de la présente session parlementaire. A savoir qu’une session comporte plusieurs séances. En d'autres termes, Jean-François Chaumière ne pourra se rendre dans l'hémicycle et/ou dans l'enceinte de l'Assemblée nationale jusqu’à la dissolution du Parlement.

Cette décision a été prise en début de soirée par la Speaker de l'Assemblée nationale, Maya Hanoomanjee.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !