Live News

Remarques contre Roubina Jadoo-Jaunbocus : la commission d’enquête sur la drogue admet avoir fait une erreur sur le nom d'un trafiquant

Roubina Jadoo-Jaunbocus

La commission d’enquête sur la drogue admet avoir fait une erreur sur le nom d'un trafiquant de drogue, cela dans la partie où elle avait fait certaines remarques sur Roubina Jadoo-Jaunbocus. C’est ce qui ressort d'un affidavit juré par Sam Lauthan, un des deux assesseurs de Paul Lam Shang Leen.

Ce document a été versé dans le dossier de la demande de révision judicaire déposée par l’ex-ministre de l’Égalité du genre en Cour suprême, ce lundi matin 12 novembre. 

L’erreur se trouve à la page 229 du rapport de la Commission d'enquête. Dans le paragraphe concerné, on peut lire ceci : l’équipe d’enquêteur à la commission a reçu des informations tardivement après le passage de l’avocate devant la Commission, selon lesquelles le 29 avril 2008, Roubina Jadoo-Jaunbocus aurait reçu Rs 50 000 de Maria Cupidon pour les remettre au trafiquant de drogue Jackson Kamasho. Ce dernier purge une longue condamnation pour importation d’héroïne. 

La Commission fait mention dans son rapport que cette information a été obtenue du compte bancaire de Maria Cupidon. Or, l’affidavit de la Commission en Cour suprême vient corriger l’erreur. Il ne s’agit pas de Jackson Kamasho, mais de Christopher Kabinda, un autre trafiquant de drogue. 

Dans son affidavit, Sam Lauthan explique que la Commission avait agi sur « the strength of statements » obtenus auprès de l’ASP Hector Tuyau et de l’annexe 4 produite par celui-ci « in the course of the proceedings » pour faire des observations dans le rapport de la commission. 

Sollicité pour une réaction, Roubina Jadoo-Jaunboccus a affirmé que l’affaire étant devant la cour suprême, elle ne peut faire de commentaires. La députée du MSM a, toutefois, précisé qu’elle avait, à maintes reprises, dit n’avoir jamais remis une quelconque somme d’argent au trafiquant Jackson Kamasho. 

Il va falloir attendre le 26 novembre prochain pour connaître la suite qu’elle donnera concernant cette erreur. Roubina Jadoo-Jaunbocus devrait, incessamment, jurer un contre-affidavit pour répondre à la commission d’enquête sur la drogue.

Related Article