Live News

Rapport PLSL : «Pa pou ena sanksion. Tou pou toufer», prévoit Ramgoolam

Le leader du PTr  déplore que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, préside lui-même un comité ministériel pour examiner les recommandations faites par l'ex-juge Paul Lam Shang Leen (PLSL) alors que ce dernier a recommandé une enquête approfondie dans plusieurs cas dans son rapport sur la drogue. «Pas pou ena sanksion. Tou pou toufer», prévoit Navin Ramgoolam.

Le leader du PTr intervenait ce vendredi soir lors d'un meeting à la rue St-Denis, Port-Louis. Cette région se trouve dans la circonscription no 2 (Port-Louis-Sud/Port-Louis-Centre) où Roubina Jadoo-Jaunboccus est l'un des trois élus lors des législatives de décembre 2014.
 
Navin Ramgoolam en a profité pour réclamer la démission de  Roubina Jadoo-Jaunbocus comme députée. « Elle a le droit de réclamer une Judicial Review. Mais elle  doit  également avoir le courage de démissionner», a-t-il lancé. 

Roubina Jadoo-Jaunboccus a essuyé de sévères critiques dans le rapport de la Commission d'enquête sur la drogue. Si elle a dû démissionner de son poste de ministre de l'Egalité du genre dans le sillage de la publication du rapport de la Commission d'enquête sur la drogue, elle est toujours députée du MSM. Elle a juré un affidavit en Cour suprême ce vendredi après-midi pour réclamer une demande de révision judiciaire des conclusions du rapport la concernant. 

Mais pour Navin Ramgoolam, elle doit avoir le courage de démissionner comme députée également.  

Le leader des rouges s'est vanté d'avoir pris plusieurs mesures dans la lutte contre le trafic de drogue au temps où il dirigeait le pays. « J'ai augmenté des échanges d'informations concernant les échanges de renseignements contre le trafic de drogue. J'ai introduit la méthadone. J'ai fait emmener des brouilleurs de téléphones de l'étranger», a-t-il rappelé.

Pour le leader du PTr, «la Mauritius Revenue Authority (MRA) n'est pas intéressée à savoir qui est le parrain de drogue dans le pays». « J'avais autrefois nommé un Commissaire de la drogue. Mais, le bureau du Commissaire a été transféré et les documents transférés à la Financial Intelligence Unit (FIU).»

L'ancien ministre travailliste Mahen Gowreesoo en a aussi pris pour son grade : «Pourquoi il détient le monopole de l'exportation de la ferraille ?»

Autre thème abordé : la commission d'enquête sur les courses hippiques. « Un rapport préliminaire avait été soumis peu avant les élections. Le rapport final devait être soumis en 2015. Après le scrutin de 2014, le rapport final a été mis dans un tiroir. Aucune recommandation n'a été mise a exécution », a-t-il déploré.

Navin Ramgoolam promet une politique de rupture s'il revient au pouvoir. «Peut-être que je devais traverser par cette période, tout comme le PTr. Quand je dis rupture avec le passé, c'est rupture avec le passé !» a-t-il conclu.