Economie

Protection des consommateurs : aucune avancée significative

Consommateurs

La protection des consommateurs ne semble pas figurer sur la liste des priorités du gouvernement, nous l’avons compris.

Les consommateurs devront donc faire montre de patience, le mot est à la mode, avant que les décideurs politiques prennent un engagement ferme en leur faveur. Rien ne permet d’espérer que les dispositions légales pour renforcer la protection des consommateurs seront mises en place et qu’à la rentrée parlementaire, le nouveau Consumer Protection and Fair Trading Bill sera adopté.  

On est encore loin de la possibilité d’avoir recours aux actions de groupe, soit le recours à la justice rapidement. La possibilité qu’une association de consommateurs puisse initier une action en justice au nom d’un ou d’un groupe de consommateurs demeure un mirage.  

Plus de soutien concernant le service après-ventes, les conditions de garantie des produits, ainsi qu’un meilleur contrôle sur les pratiques commerciales abusives, demeurent encore dans le domaine de l’imaginaire.  

Plus d’un an après des consultations autour de l’Industrial Property Bill, en vue de l’adoption du principe de l’exhaustion internationale sur les droits de propriété pour faciliter le marché parallèle et dans le long terme, permettre l’accès à des produits de marque à des prix plus compétitifs, le projet de loi est toujours à la case départ.  

S’il y a un domaine où l’on régresse, c’est celui des jeux du hasard. Malgré les assurances en vue de faire reculer la ‘nasyon zougadère’, force est de constater que la réalité est différente. La GRA n’arrive pas à contrôler les publicités déguisées en communiqués illustrés ou bénéficiant d’attraits sonores et visuels. La CAP  a été la seule à dénoncer la tendance à l’appauvrissement de la population par les loteries et autre loto. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !