Live News

Projet de loi visant à criminaliser la diffusion des infos erronées sur la souveraineté de Maurice : Gobin justifie la démarche du GM

L’Attorney General justifie la démarche du gouvernement de présenter un amendement au Code pénal pour que la production ou la distribution d'un article, ou d'un document véhiculant des informations trompeuses ou fausses sur la souveraineté de Maurice ou sur quelconque partie de son territoire, soit considérée comme un délit criminel. 

Maneesh Gobin, en conférence de presse vendredi, affirme qu’il faut un «durcissement de la loi» pour «protéger notre souveraineté». 

L’amendement prévu est une nouvelle clause, qui sera ajoutée à l’article 76 du Code pénal. Lequel stipule que toute personne qui commet une infraction au paragraphe (1) est passible d'une amende ne dépassant pas Rs 5 millions et d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas 10 ans.

Une loi qui concernera aussi ceux se trouvant à l'étranger

«Sak Morisien bizin kapav dibout ensam lorla», affirme Maneesh Gobin. La loi, si elle est votée et promulguée, explique-t-il, ne s’appliquera pas uniquement à ceux se trouvant sur notre territoire. 

«Nimporte kot li trouve, lalwa la pou applik pou li. Bien sur pou ena dimoune pou dir si enn dimoune dan l’Angleterre pe fer sa, kouma nou pou gagn li. Be nou pou gagn li tot ou tard. Parey kouma dan lalwa ladrog, enn dimoune kipe fer enn action d’importation de drogue en Angleterre, be kan nou pou gagne li nou pou gagne li», a déclaré Maneesh Gobin. 

A lire |  Le PMSD s’oppose farouchement à ce projet de loi 

Le MMM réclame des éclaircissements 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !