Faits Divers

Meurtre de Benazir - Les proches d’Abhishek : «Il était très calme»

Abhishek souffrait de dépression.

Abhishek est décrit comme un homme au tempérament calme par sa famille et ses amis. Sa mère Oosmawtee explique que ce n’est que jeudi qu’elle a appris que son fils était amoureux de cette jeune femme. « Mon fils souffrait à l’intérieur et je ne savais rien. Jeudi, après sa disparition, ce sont ses amis qui m’ont dit qu’il a eu une déception amoureuse. Ils m’ont dit qu’il aimait Sarah Benazir Gheesa depuis cinq ans. » 

Elle avance que si son fils lui avait dit qu’il aimait cette femme, elle aurait parlé à la mère de cette dernière. « Me Abishek li rezerve e zame ou pou konn so kitsoz. Si li pa ti sou, so bann kamarad pa ti pou konn so zistwar. Je suis triste pour les proches de Sarah et je leur présente mes sincères condoléances car ce n’est pas facile de perdre son enfant. Je présente aussi mes excuses à cette famille car mon fils était sous l’influence de l’alcool », se désole Oosmawtee. 

Elle ajoute qu'Abishek et ses amis sont sortis dans la soirée du mercredi. « So bann kamarad dir mwa linn plore ek linn dir li nepli anvi viv. Mon fils a beaucoup bu et jeudi matin quand il est rentré à la maison, il était toujours ivre. Il m’a dit de lui préparer son café et ensuite, il est sorti sans m’informer où il allait. Et plus tard, j’appris la triste nouvelle », lâche Oosmawtee. 

Sarah Benazir Gheesa, une enseignante de 25 ans, a été retrouvée morte ce vendredi après-midi 14 septembre à l'arrière du Wellness Centre à Congomah. 

Cette habitante de d'Epinay était portée manquante depuis jeudi 13 septembre après une dispute avec son petit ami, Abhishek  Dhansoo, un habitant de Morcellement St-André, âgé de 28 ans. C'est ce dernier qui a conduit les enquêteurs sur les lieux pour leur montrer où se trouve le corps de la jeune enseignante.