Live News

Congomah : la jeune enseignante Benazir Gheesa retrouvée morte, son ami avoue l'avoir agressée

Triste fin pour Benazir Gheesa. Cette enseignante de 25 ans a été retrouvée morte ce vendredi après-midi 14 septembre à l'arrière du Wellness Centre à Congomah. 

Cette habitante de d'Epinay était portée manquante depuis jeudi 13 septembre après une dispute avec son ami, Abhishek  Dhansoo, un habitant de Morcellement St-André, âgé de 28 ans. C'est ce dernier qui a conduit les enquêteurs sur les lieux pour leur montrer où se trouve le corps de la jeune enseignante. 

Abhishek  Dhansoo a avoué avoir agressé Benazir Gheesa après une dispute jeudi 13 septembre. Il a par la suite tenté de mettre fin à ses jours. 

Le jeune homme a été ensuite admis à l'hôpital du Nord. C'est sur son lit d'hôpital qu'Abhishek  Dhansoo a été interrogé par des officiers de la Major Crimes Investigation Team (MCIT) ce jeudi après-midi. Il les a alors conduits à Congomah. 

Une autopsie sera pratiquée en fin d'après-midi pour établir la cause du décès de Benazir Gheesa. Sa mère, Koraisa Gheesa, s'est confiée un peu plus tôt à TéléPlus. Elle allègue qu'Abhisheck Dhansoo «harcelait» sa fille : «Li ti dir mo tifi si to pas pou marié arr mwa mo pou suicide mwa.»

Aux dires de Koraisa, Abhishek n'était qu'un ami de sa fille, qui travaille au collège D.A.V à Morcellement, St-André. «Ma fille n'entretenait aucune relation amoureuse avec lui», a-t-elle dit. L'enquête policière se poursuit.