Météo : le temps va s’améliorer dans la journée

Par Nasif Joomratty, Patrick Hilbert, Thierry Laurent O commentaire
fakir

Maurice l’a échappé belle. La forte dépression tropicale Fakir est passée loin au sud-ouest du Morne, le mardi 24 avril. L’île de La Réunion n’a pas eu la même chance, avec deux victimes à déplorer.

La forte dépression tropicale Fakir a effectué un passage éclair dans les parages de Maurice et n’a heureusement pas fait beaucoup de dégâts. Par contre, la pluie a été abondante et des rafales de plus de 100 km/h ont été enregistrées dans certaines régions.

Fakir a surtout impressionné par son déplacement rapide, mardi : 40 km/h. Les activités économiques, qui ont été légèrement perturbées, vont reprendre normalement, ce mercredi 25 avril. Les classes dans tous les établissements scolaires reprennent après un jour de congé forcé.

La plus forte pluviométrie enregistrée hier après-midi a été de 105 millimètres à Riche-en-Eau. Le Champ-de-Mars a recueilli 42 mm (voir tableau). Les plus fortes rafales ont varié de 72 km/h à Albion à 112 km/h à Beau-Songes.

Le temps devrait commencer à s’améliorer graduellement dans le courant de la journée, selon le météorologue Ritesh Rughoonundun. Mais des pluies localisées persisteront dans l’Est et sur le plateau central. Des développements nuageux sont à prévoir, le jeudi 26 avril, sur le plateau central principalement.

La mer restera forte avec des houles de quatre à cinq mètres qui pourraient causer des inondations dans certaines zones côtières, au sud et à l’ouest. Pour l’heure, les sorties en mer sont fortement déconseillées.

Par ailleurs, la station météorologique suit de près l’évolution d’un autre système dans les parages de Diego Garcia.

Les pêcheurs de Grand-Baie ont eu fort à faire pour mettre leurs embarcations à l’abri.

 

Rafales   
Beaux-Songes 112 km/h
Rivière-Noire 101 km/h
Le Morne 94 km/h
Plaisance 91 km/h
Domaine Les Pailles 83 km/h
Providence 83 km/h
Quatre-Bornes 76 km/h
Vacoas 76 km/h
Grand-Bassin 76 km/h
Queen Victoria 72 km/h
Albion 72 km/h
Pluviométrie
Riche-en-Eau 105 mm
Providence 103 mm
Mon-Bois 102 mm
Rose-Belle 99 mm
Mare-aux-Vacoas  76 mm
Bagatelle  73 mm
Chitrakoot  72 mm
Plaisance  68 mm
Nouvelle-Découverte  66 mm
Vacoas  66 mm
Champs-de-Mars  42 mm

Dans la journée de mardi : 24 opérations de la SMF et 69 sorties des pompiers

Les pompiers ont effectué de nombreuses interventions dans plusieurs régions.

Le passage de la dépression tropicale Fakir a provoqué depuis le lundi 23 avril une grande mobilisation du National Risk Reduction Management Centre (NRRMC).

À mardi après-midi, 93 interventions ont été effectuées par les éléments de la Special Mobile Force (SMF) et les pompiers. Dans l’après-midi du mardi 24 avril, le centre de Disaster Management poursuivait les exercices d’état des lieux et s’attaquait aux problèmes sur le réseau routier.

70 des 93 interventions concernaient les problèmes liés à la fourniture d’électricité, au déblayage des routes obstruées par les branches et les chutes des panneaux indicateurs.

En fin de la journée du mardi 24 avril, 75 foyers étaient toujours affectés par les coupures d’électricité.

À Bois des Amourettes, des éléments de la SMF ont été mobilisés peu après 11 heures. Ils avaient pour mission le déblayement des routes. Des arbres tombés avaient provoqué des obstructions majeures du réseau. Cette situation était la même dans plusieurs régions de l’île.

Les rafales les plus fortes enregistrées étaient de l’ordre des 112 km/h dans la région de Beaux-Songes et 101 km/h à Rivière-Noire. Les régions du Morne, Plaisance, Domaines Les Pailles, et Providence avaient, elles, enregistré des vents soufflant entre 83 km/h et 94 km/h.

Le plus fort taux de pluviométrie a été noté à Riche en Eau, avec 105 mm de pluie. Il y a eu 103 mm à Providence, 102 mm à Mon Bois, 99 mm à Rose-Belle, 76 mm à Mare-aux-Vacoas ou encore 73 mm à Bagatelle.

Vers 16 h 15, le communiqué de la station météorologique a annoncé la levée de l’alerte cyclonique. Les pompiers avaient cependant déjà effectué plus de 53 interventions.

À noter que le Nord a été épargné par la formation cyclonique. Aucun dégât majeur n’a été constaté dans cette région. La station météorologique a annoncé des nuages associés au système. De ce fait, des pluies intermittentes continueront d’arroser certaines régions, le sud et le sud-ouest en particulier.


Perturbation généralisée du trafic aérien

Les vents forts que Fakir a amené dans son sillage ont bouleversé le trafic aérien, mardi. Plusieurs compagnies aériennes, dont South African Airways, ont préféré annuler leurs vols. Aux alentours de 10  h  30, le vol EK 702 en provenance de Dubaï avait amorcé sa descente vers l’aéroport de Plaisance, mais son commandant de bord a préféré ne pas prendre de risque car les vents forts de côté représentaient un trop grand risque. L’avion a rebroussé chemin pour prendre la direction de Dar Es Salaam, en Tanzanie. Avec environ 200 Mauriciens a bord, il devrait atterrir à Plaisance à 7 heures, ce mercredi.

Air Mauritius a dû annuler une série de vols vers la Réunion, mais ils ont repris vers la mi-journée. Par contre, les conditions climatiques ne permettaient toujours pas la reprise des vols sur Rodrigues.


1 000 foyers ont été privés d’électricité

Un pylône de la CEB s’est écroulé.

Le cyclone Fakir a provoqué des pannes d’électricité à travers le pays. Le Central Electricity Board (CEB) estime qu’environ 1 000 foyers ont été affectés par des coupures d’électricité, mardi. Les coupures ont commencé très tôt le matin, dès 6 heures. Ces pannes dans la fourniture électrique ont essentiellement été provoquées par la chute de branches sur les fils électriques. Dans les régions de Quatre-Bornes, Palma, Bassin, quelque 400 foyers ont été privés d’électricité. La région de St Pierre n’a pas non plus été épargnée, avec quelques 100 foyers affectés. Les habitants de Boulet-Rouge, à Flacq, ont également été privés d’électricité. Dans le sud, 200 foyers dans la région de Bois-des-Amourettes n’ont pas eu accès à la fourniture électrique. Enfin, à Henrietta et à Camp-Mapou, environ 75 foyers ont été affectés. Les pannes ont cependant pu être réglées dans les plus meilleurs délais et, mardi soir, la situation était retournée à la normale.