Actualités

Menacée d’expulsion : la Croate Snjezana pourra rester encore douze mois

Croate Snjezana

La Croate Snjezana Soormally, menacée d’expulsion suivant le décès de son époux Salim Soormally, un Mauricien, avait été invitée par le Passport and Immigration Office (PIO) à quitter Maurice au plus tard le 1er septembre 2019. Mais celui-ci lui a accordé, le jeudi 4 juillet 2019, un délai de douze mois. Elle pourra donc rester à Maurice encore un an.

La Croate et ses beaux-parents ont explosé de joie en apprenant la nouvelle. « J’ai tellement envie de rester sur la terre de mon défunt époux et de continuer à soutenir ses parents. Je remercie le Premier ministre, le PIO et mon avocat. Merci de tout mon cœur », confie Snjezana Soormally.

Sollicité, son avocat, Me Erickson Mooneapillay, qui est aussi directeur de DIS-MOI Maurice, a déclaré : « Nous sommes heureux que le bon sens ait prévalu et que le PIO tienne compte de l’aspect humain de chaque demande. Nous continuerons à militer pour une amnistie pour les personnes et surtout les étrangères en position de vulnérabilité quand elles sont à Maurice. Dans le cas de Mme Soormally, ce n’est pas un divorce qui a mis fin à son mariage mais un décès.  D’autres expatriées subissent la violence domestique et finissent par divorcer. L’État ne peut se montrer complice de ces maris mauriciens violents. Il faut revoir l’article 6(2) de l’Immigration Act. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective