Live News

Laval Tony Chavrimootoo tué dans un délit de fuite : nouvelle arrestation pour non-assistance à personne en danger

Laval Tony Chavrimootoo a d’abord été heurté par un tout-terrain puis par une fourgonnette.

Un troisième conducteur a été appréhendé dans le délit de fuite qui a coûté la vie à Tony Laval Chavrimootoo, 51 ans. Ce nouveau suspect est accusé de ne pas avoir porté assistance au quinquagénaire, le 13 juin 2022, alors que ce dernier était grièvement blessé.

L’enquête sur la mort tragique de Tony Laval Chavrimootoo, 51 ans, tué dans un délit de fuite le 13 juin 2022 à Mont-Roches, connaît un nouveau développement. Après l’arrestation de deux conducteurs le mardi 14 juin, la police de Barkly a arrêté un troisième suspect le vendredi 17 juin. Il s’agit d’un ressortissant français âgé d’une cinquantaine d’années. Il est provisoirement accusé de non-assistance à personne en danger.

La police lui reproche de ne pas avoir porté assistance à Tony Laval Chavrimootoo alors qu’il empruntait la route Raymond Rivet sur laquelle celui-ci a été percuté une première fois par le tout-terrain. Le mardi 21 juin, ce troisième conducteur a participé à une reconstitution.

C’est après le visionnage des enregistrements des caméras de surveillance de la région que les enquêteurs ont découvert que trois véhicules avaient emprunté la route Raymond Rivet, à Mont-Roches à l’heure où l’accident s’est produit lundi. Un tout-terrain et une fourgonnette de marchandises sortaient de Saint-Martin pour se rendre en direction de Mont-Roches à quelques secondes d’intervalle, alors qu’une voiture venait en sens inverse.

Les enquêteurs ont établi que dans un premier temps, le tout-terrain a heurté Tony Laval Chavrimootoo sans s’arrêter. Ce dernier s’est retrouvé sur l’asphalte. Alors même qu’il tentait de se relever, la voiture qui se rendait dans la direction opposée est arrivée. Elle était conduite par un ressortissant français.

Durant son interrogatoire, il a expliqué que ce jour-là, en passant dans la région, il a vu un individu sur la route qui se débattait comme s’il voulait se relever. Le Français affirme qu’il a ralenti. Le lieu étant plongé dans l’obscurité, il dit avoir eu peur que ce ne soit un piège tendu par des personnes malveillantes qui pourraient tenter de l’attaquer s’il venait à s’arrêter. C’est alors qu’il a poursuivi son chemin.

La fourgonnette de marchandises est ensuite arrivée. Elle a heurté le piéton. Cette fois, il n’y a pas survécu. Les deux conducteurs ayant percuté la victime ont déjà été inculpés d’homicide involontaire. Ils sont en liberté conditionnelle. Quant au troisième conducteur, il a comparu au tribunal de Rose-Hill lundi. Il est provisoirement accusé de « culpable omission », c’est-à-dire de non-assistance à personne en danger.

Les policiers sont d’avis que s’il s’était arrêté pour porter secours au piéton, ce dernier aurait pu être conduit à temps à l’hôpital pour recevoir des soins. Le troisième suspect a dû payer une caution de Rs 5 000 pour retrouver la liberté. Mardi, il s’est rendu, accompagné de la police de Barkly, sur le lieu de l’accident pour participer à une reconstitution.

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !