Live News

La CTSP pour la révision du salaire minimum à Rs12,395

Une compensation salariale de Rs 600 en janvier 2023 pour les travailleurs touchant plus de Rs 11 075. Telle est la demande formulée par la Confédération des Travailleurs du Secteur Privé (CTSP) dans une lettre adressée aux ministres Renganaden Padayachy et Soodesh Callichurn. Tenant compte du taux d’inflation de 11,9% déterminé à la lumière de Household Budget Survey, la CTSP estime que la moyenne de perte du pouvoir d’achat pour l’année 2022 se chiffre à Rs 3031.

Afin de contenir la perte du pouvoir d’achat, elle demande ainsi au gouvernement de revoir le salaire minimum à Rs 12 395 et qu’une compensation de Rs 600 en janvier 2023 soit allouée à tous ceux touchant plus de Rs 11,075. Elle exhorte aussi le gouvernement de revoir le Government Wage Support Scheme à Rs 1500 dans le prochain budget et que celle-ci soit étendue jusqu’en juin 2024. Quant aux entreprises ayant des difficultés financières, la CTSP propose au gouvernement de venir avec une aide en forme de Soft Loan afin qu’elles puissent payer la compensation salariale.

Sollicité pour une réaction à ces demandes, le National Wage Consultative Council affirme que le mécanisme du calcul du salaire minimum est indexé au coût de la vie. C’est-à-dire, en prenant en considération la hausse du coût de la vie, le salaire minimum est automatiquement réajusté. 

Du côté du patronat, Business Mauritius a préféré ne pas se prononcer sur ce sujet pour l’instant.  Les négociations tripartites concernant la compensation salariale sont prévues les 23 et 30 novembre prochain.

Neshen Pillai

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !