Bollywood

Kangana Ranaut : une actrice à la langue bien pendue !

Elle est sans nul doute l’actrice la plus talentueuse du cinéma hindi actuellement. Elle n’a pas peur de jouer dans des films sortant des sentiers battus et l’on doit admettre qu’elle fait toujours le bon choix. Bien entendu, tous ses films ne font pas un carton au box-office, mais qu’importe, elle prend le risque de jouer dans des longs métrages non commerciaux et en tant qu’actrice, cette prise de risque l’aide à grandir et à gagner le respect des cinéphiles.

Cependant, dans ce tableau idyllique que l’on brosse de Kangana Ranaut – car il s’agit d’elle et vous l’avez sûrement deviné – se cache un défaut et quel défaut ! Elle a la langue bien pendue !

Quand le duo de réalisateurs Radhika Rao et Vinay Sapru décident d’adapter 'The Irony Of Fate', un film russe sorti en 1976, pour en faire 'I Love New Year', ils choisissent de confier les personnages du couple amoureux à Sunny Deol et Kangana Ranaut. Cela a été un choix osé de la part des réalisateurs, car à ce stade de sa carrière, Sunny Deol ne jouait plus dans les films exclusivement romantiques. Cependant, certains fans de l’acteur avaient été enchantés d’apprendre qu’il aurait Kangana Ranaut comme partenaire et ils ont attendu impatiemment le résultat que cela allait donner à l’écran.

Prévu pour 2013, le film n'est arrivé dans les salles que le 10 juillet 2015. Entre-temps, Kangana Ranaut s’était largement imposée comme actrice de premier plan alors que Sunny Deol ne rencontrait plus le même succès au box-office. Estimant que 'I Love New Year' ferait du tort à sa carrière, elle a ouvertement et carrément demandé aux producteurs du film, Bhushan Kumar et Krishan Kumar, de ne pas sortir le film en salle ! Elle ira même jusqu’à faire servir une notice légale aux producteurs, les accusant de « profiter de son récent succès au box-office » pour exploiter leur film.

En ce faisant, elle n'a montré aucun respect pour Sunny Deol, sa covedette senior, superstar au Penjab s’il ne l’était pas à Mumbai, vedette de plusieurs films de haute facture et qui avait joué dans le premier film indien à rapporter Rs 1 milliard au box-office indien, 'Gaddar – Ek Prem Katha'. Un acteur qui avait remporté le Filmfare Award et surtout le National Award pour des films comme Ghayal, Damini et Gaddar.

Sunny Deol n'a pas répondu à Kangana Ranaut, mais Bhushan Kumar lui fera savoir ceci : « Les droits du film ont été vendus à Wave Cinema (le distributeur) depuis 18 mois déjà et vous Kangana n’êtes pas une ‘Intellectual Property Rights (IPR) member of the film’, donc, nous n’avons pas besoin de votre permission pour sortir le film ».

Quand le film est sorti, les critiques se sont déchaînées sur Sunny Deol, insistant qu’il était inapte pour cette comédie romantique et que ce n’était pas son fort de jouer des scènes de comédie. Par contre, la performance de Kangana Ranaut a été plébiscitée. Elle était le « highlight of the film », selon les critiques. Donc, elle avait encore une fois fait le bon choix pour ce qui était de son rôle et elle avait paniqué pour rien. Si le film – franchement, pas aussi mauvais qu’on le prétendait- a été un bide au box-office, il ne fera aucun tort à la carrière de l’actrice. Si Kangana Ranaut n’a pas eu peur de manquer de respect à un acteur de la trempe de Sunny Deol, par la suite, elle n’a pas non pu eu peur de s’en prendre, à raison ou à tort, à la superstar Hrithik Roshan, à des producteurs et des réalisateurs. Il semble que l’actrice ne craint personne. Quand elle a envie de dire quelque chose, de défendre ceux qui doivent, selon elle, être défendus, elle prend les devants sans se soucier de la personne qui lui fait face, et ce même si elle s’appelle Jaya Bachchan.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !