Live News

Initiative citoyenne contre la marée noire : grosse affluence des volontaires bravant les risques sanitaires dans le Sud-Est

Des volontaires et forces de l'ordre préparant des barrages flottants sur le pont d'embarquement de l’île-aux-Aigrettes

Spontanément, ils sont venus au secours des plages de Rivière-des-Créoles ainsi que des lagons de Mahebourg Waterfront, Pointe-d’Esny, entres autres. Eux ce sont les volontaires qui se multiplient à travers l’île pour venir nettoyer la côte souillée par la fuite du Wakashio. 

Volontaires, membres des ONG aussi bien que jeunes se sont réunis depuis 5 heures du matin pour essayer d'enlever les hydrocarbures des lagons pollués et placer des barrages afin de contrôler la traînée de marée noire, malgré l'interdiction d'approcher l'eau et sans équipements de protection. Des opérations qui ne sont pas de tout repos. 
Des pêcheurs du Chaland ont passé la journée à récolter la couche visqueuse de carburant sur l’eau pour la verser dans des conteneurs en plastique. Une opération qui n'est pas sans conséquences pour la peau, affirme Andy un autre volontaire sur place. 

Autre action citoyenne, cette fois à Mahébourg. C'est en masse que des Mauriciens se sont mobilisés pour la préparation des barrières flottantes. Cet élan national d’éco-citoyenneté se poursuivra ce dimanche 9 août, en espérant que la situation sur le bateau ne s'empire pas.

Le pays est sous le coup d’une urgence environnementale, depuis hier, vendredi 7 août. Cela après, la marée noire que subit actuellement l’île Maurice suite au naufrage du MV Wakashio au large de Pointe d’Esny. Environ 400 tonnes de fioul sur les 1 183 mètres cubes de carburants que contient le Wakashio, se sont échappées de l’un des trois réservoirs du vraquier, a précisé le directeur des affaires maritimes, Alain Donat.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !