Techno

Informatique - Katapult : le coding et la robotique pour les enfants

La créativité est une capacité extraordinaire, qui permet à tous de nourrir la vie d’idées nouvelles et originales. Cependant, notre système éducatif a tendance à accorder plus d’importance à la réussite scolaire qu’aux notions de créativité et d’innovation. C’est là qu’intervient Katapult.

« Depuis tout petit, il faut encourager les filles à jouer avec les jeux de construction, comme on le fait pour les garçons »

Katapult est une start-up incubée à la Turbine depuis 2018. Elle propose des ateliers d’apprentissage basés sur le jeu en robotique et en codage. L’objectif est de développer l’attrait pour l’informatique chez les enfants. Katapult est aussi une initiative visant à encourager les jeunes âgés de 7 à 11 ans à s’intéresser au secteur des STEAM (sciences, technologie, ingénierie, arts et mathématiques).

Jade Li est la fondatrice de Katapult. Âgée de 25 ans, la jeune femme a voulu faire en sorte que les enfants se lancent dans les activités le plus tôt possible afin de booster leur créativité. Pour elle, l’innovation commence dès l’enfance et dans les jeux. « Les enfants sont plus curieux et ont beaucoup de questions. On doit alors adopter une nouvelle attitude pour former une culture qui encouragera les enfants à trouver une solution à leur curiosité et ainsi à développer leur pensée créative », explique la fondatrice de Katapult.

Katapult

Depuis toute petite, Jade est créative. « Je recyclais toujours mes vieux habits pour créer de nouvelles choses », lance-t-elle. Cependant, quand elle rejoint l’université pour étudier l’ingénierie, Jade se voit en difficulté en classe de Coding. C’est à ce moment qu’elle réalise que le codage demande beaucoup de réflexion critique, un aspect qui manque dans le système éducatif mauricien, selon elle. C’est d’ailleurs une raison pour laquelle la start-up Katapult a été fondée.

« L’idée est venue au moment où j’ai remarqué que Maurice n’a pas cette culture de l’innovation. À l’école, au lieu de développer leur pensée critique et leur pensée créative, les enfants n’apprennent principalement que l’alphabet et les chiffres», explique la jeune femme. D’après Jade, « le système éducatif relègue alors au second plan le développement du potentiel créatif des enfants. Depuis tout petit, il faut encourager les filles à jouer avec les jeux de construction comme on le fait pour les garçons », ajoute-t-elle.

Chez Katapult, lors des ateliers, on adopte une méthode d’apprentissage ingénieuse, afin que les enfants soient plus intéressés par le concept. Par exemple, Jade utilise des jeux, de la pâte à modeler, ainsi que des histoires « pour interagir avec les enfants ».

D’ailleurs, Katapult a organisé un autre atelier interactif avec les enfants, le samedi 16 février à La Turbine, qui se trouve à Moka. Les petits ont eu la chance d’apprendre à fabriquer un capteur d’humidité pour les plantes. Ils ont aussi eu l’opportunité d’explorer les bases de l’électricité et les vastes possibilités offertes par les petits composants électroniques.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !