Live News

Emission de chèque sans provision : Bruneau Laurette a déjà commis un délit similaire en 2012 selon le DCP Jangi, l'activiste social avait écopé de deux amendes

Bruneau Laurette après sa libération sous caution

Le Deputy Commissionner of Police (DCP) Heman Jangi affirme que Bruno Laurette avait déjà commis un délit pour émission de chèque sans provision pour un montant totalisant Rs 325 000 en 2012. C'est ce qu'il a déclaré à Radio Plus ce mardi après-midi après l'arrestation de l'activiste social pour émission d'un chèque sans provision de Rs 8 000.

Bruneau Laurette avait été condamné le 9 octobre 2015 devant tribunal de Curepipe après l'émission de ces deux chèques en bois en 2012 (l'un d'un montant de Rs 195 000 et l'autre d'un montant Rs 130 000). Il avait écopé de deux amendes de Rs 7 000.

Bruneau Laurette a été arrêté en début d'après-midi par le Central Criminal  Investigation Department (CCID), suivant une déposition de Pritiviraj Oogur, directeur d'Azul Car Rental, le 16 septembre 2020. Il a été libéré après avoir fourni une caution de Rs 20 000 et après avoir signé une reconnaissance de dette de Rs 50 000.

Le directeur d'Azul Car Rental, Pritiviraj Oogur, a allégué dans sa déposition que Bruneau Laurette lui avait remis un chèque sans provision de Rs 8 000 le 8 juillet 2020. Il allègue que Bruneau Laurette lui devait aussi Rs 88 370.

Cependant, il affirme que Bruneau Laurette s'est acquitté de sa dette après la déposition qu'il a consignée à la police. Raison pour laquelle qu'il dit avoir retiré sa plainte.

Toutefois, le DCP Heman Jangi explique que le délit d’émettre un chèque sans provision a été commis. Cela, même si l’activiste social a déjà réglé le montant.

>> A lire aussi : Émission de chèque sans provision : Pritiviraj Oogur affirme avoir retiré sa plainte contre Bruneau Laurette ; voici tout ce que vous devez savoir

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !