Live News

Digitalisation des services de santé : le District Health Information Software introduit à Maurice

Les services de santé entrent de plain-pied dans la numérisation avec le lancement du District Health Information Software (DHIS2). Grâce à cette application, il sera possible de connaître en temps réel l’évolution des maladies. 

La digitalisation des données médicales va franchir un nouveau pas avec l’introduction du District Health Information Software (DHIS2). Ce qui va nous permettre d’avoir une meilleure surveillance, en général, de toutes les maladies à Maurice, a soutenu le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal. C’était lors du lancement d’un atelier dans ce contexte à l’hôtel Holiday Inn le mercredi 22 juin. Des médecins et infirmiers, entre autres, y ont participé. 

Le logiciel a été développé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le DHIS2 sera intégré dans le système de santé, avec en ligne de mire la mise en œuvre de l’e-Health. « Ce système est une partie de la transformation que nous avons déjà entamée. Grâce à la Commission de l’océan Indien (COI), nous avons obtenu plusieurs tablettes en cadeau. Elles seront remises aux utilisateurs du DHIS2. Cela va nous permettre d’avoir des informations et les données pourront être analysées », a expliqué le ministre de la Santé. 

L’application devrait permettre de suivre l’évolution de maladies transmissibles : tuberculose, malaria et gastroentérite, entre autres. Des analyses et une prise de décision plus rapide seront possibles grâce au DHIS2, a fait ressortir le ministre de la Santé. 

Il a ajouté que le ministère s’est aussi embarqué dans le Laboratory Information Management System (LIMS), où toutes les informations concernant la Covid-19 sont déjà collectées et numérisées. « Le processus pour la digitalisation des résultats des laboratoires est toujours en cours », a-t-il dit. 

Le ministre Jagutpal a, en outre, affirmé que les informations collectées sont soumises à la Data Protection Act et seront accessibles uniquement au personnel du ministère de la Santé.

Cas suspect de variole du singe

Le patient suspecté d’avoir la variole du singe est en auto-isolement à domicile. Il est sous la supervision des officiers du sanitaire, a affirmé le ministre de la Santé Kailesh Jagutpal, le mercredi 22 juin. 

Ce cas suspect a été signalé après que le patient a effectué une visite en Inde. Des prélèvements ont été faits et les échantillons ont été envoyés à l’île de La Réunion pour confirmation. Les résultats sont attendus d’ici la fin de la semaine, a avancé le ministre. 

Par ailleurs, en raison des débats budgétaires, il n’y a pas eu de réunion du High Level Committee (HLC) sur la Covid-19. Les rencontres devraient reprendre prochainement afin de faire le point sur la situation sanitaire liée à la pandémie et proposer un éventuel changement au protocole sanitaire. Cela est attendu pour le 30 juin.

« Le HLC va se réunir incessamment pour une évaluation de la situation à Maurice et dans le monde. À partir de là, nous allons prendre une décision. Rien n’a été décidé concernant la situation après le 30 juin jusqu’à présent », a indiqué le ministre Jagutpal. Il a aussi précisé que les mesures sanitaires ont permis de maîtriser la propagation du coronavirus.

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !