Live News

Diffamation : la Cour suprême donne raison aux trois membres de la famille Mohamed

« Justice nous a été faite ». C’est la première réaction de Me Yusuf Mohamed, et ce, après qu’il ait obtenu gain de cause dans l’affaire Mohamed vs Kathi Lynn Austin.

Le juge, David Chan Kan Cheong, a ainsi ordonné à l’américaine Kathi Lynn Austin, de l’ONG Conflict Awareness, de payer des dommages de l’ordre de Rs 400 000 à chacun des trois membres de la famille Mohamed, en l’occurrence, Yousuf Mohamed et ses deux fils Shakeel et Zakir.

« Trop facile de porter atteinte à la réputation des gens »

De son coté, Shakeel Mohammed, qui s’est exprimé sur les ondes de Radio Plus, rapporte pour sa part à la suite de cette décision de la Cour suprême qu’il est selon lui « trop facile de porter atteinte à la réputation des gens… ».

La Cour suprême a confirmé dans son jugement le fait que ni lui, ni son frère et ni son père n’avaient la moindre chose à se reprocher, comme le précise Shakeel Mohammed. 

Pour rappel, les trois membres de la famille Mohamed avaient été cités dans un rapport, datant de 2012, de Kathi Lynn Austin, sur un réseau international présumé de trafiquants d’armes et opérant possiblement à partir de Maurice. 

Graves accusations diffamatoires portées à leur encontre 

Les Mohamed disent avoir été diffamés en l’état par les allégations propagées et diffusées par Kathi Lynn. Les Mohamed étaient assistés en Cour par Me Désiré Basset, S.C, Antoine Domingue S.C ainsi que l’avoué Saya Ragavoodoo.

Kathi Lynn Austin ne s’est jamais déplacée à Maurice pour ce procès.

Les trois plaignants réclamaient chacun à Kathi Lynn Austin la somme de Rs 50 millions de dommages et intérêts pour ce qu’ils considéraient comme de graves accusations diffamatoires portées à leur encontre.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !