Live News

Des limiers reviennent sur cette opération à haut risque : «Nou pa ti pe kone kot Dimple, nou ti krwar banla inn pran li an otaz»

Cette voiture a percuté Dimple mardi soir.

C’est avec beaucoup de difficulté que les limiers de l’Adsu de la Southern Division, basés à Mahébourg, reviennent sur ce mardi 24 novembre, qui sera à jamais un jour noir pour eux. Leur opération visant à mettre hors d’état de nuire des trafiquants de drogue de synthèse a viré au cauchemar à Bo’Valon Mall. L’une des leurs, la Woman Police Constable Dimple Raghoo, Field Officer, est tombée sous les roues d’une voiture conduite par des dealers.

Ce jour-là, l’escouade de la Brigade anti-drogue de Mahébourg avait obtenu des renseignements sur des trafiquants de drogue de synthèse. Une opération est montée en vue de faire tomber ces dealers.
Les policiers ont obtenu des « tuyaux » sur une livraison de 600 grammes de drogue de synthèse. Le plan est d’attirer les trafiquants dans l’aire de stationnement de Bo’Valon Mall.

C’est ainsi que Dylan Carman et Wazil Meerkhan se présentent effectivement dans l’aire de stationnement de ce mall vers les 16 h 30 mardi. À ce moment-là, rien ne laissait présager qu’un drame allait se jouer.
Les limiers, dans leur combat contre la prolifération des stupéfiants au quotidien, sont habitués à divers types d’opérations et aux descentes. « Nou kone loperasion la difisil. Ena bann plan nou met an plas, me sa zour la, malsans, konfigirasion inn sanze », dit, avec peine et regret, un enquêteur de l’Adsu de Mahébourg.

DimpleIl affirme qu’en choisissant de tendre un piège aux trafiquants sur ce parking, toutes les précautions nécessaires avaient été calculées méthodique-ment. « Noun swazir sa parking la akoz ena zis de lantre. Kouma ferm laport la, danse kot zot anvi zot pou res andan mem », explique un limier. Mais malheureusement pour eux, ils ont eu affaire à des trafiquants qui n’ont fait preuve d’aucun sens d’humanité.

Plusieurs limiers en civil étaient postés dans différents endroits de ce parking dans des voitures banalisées, ainsi qu’à l’extérieur de Bo’Valon Mall. Leur mission était précise. « Observer, identifier et mettre hors d’état de nuire les livreurs de drogue », fait comprendre un autre limier.

Effectivement, une fois sur place, dans un premier temps, une négociation est engagée pour prendre livraison de 600 grammes de drogue de synthèse. Mais les deux présumés trafiquants Dylan Carman et Wazil Meerkhan flairent quelque chose de louche. Ils se rendent à l’évidence que l’endroit est surveillé et infesté d’agents de l’Adsu. « Boure ! Ladsu sa ! » lâche Dylan Carman en substance. Il ordonne au chauffard Wazil de démarrer en trombe. À cet instant, le moteur de leur voiture était toujours allumé. C’est le sauve-qui-peut pour ces deux malfrats. Ils accélèrent en direction de la sortie pour échapper à une arrestation.

Là, les policiers se lancent à leur poursuite. Dans le camp des limiers de l’Adsu du Sud, pas question de laisser filer ces deux dealers de drogue de synthèse. L’alerte est donnée. Les limiers Arlanda et Dimple Raghoo, qui sont postés devant le portail du centre commercial, ont pour consigne de fermer le portail pour déjouer le plan de fuite de Wazil Meerkhan et de son complice Dylan Carman.

Avec rapidité, ils ferment les grilles du centre commercial. Dans la précipitation, ils oublient toutefois de verrouiller la targette du portail.  

« Laport la ti ferme me Dimple pa ti gagn letan met tarzet », explique-t-on. Dimple constate que la voiture avance rapidement vers le portail. Dans une ultime tentative de verrouiller la porte, Dimple Raghoo trébuche et fait une chute. Le chauffard Wazil Meerkhan, ne détenant pas de permis de conduire, ne lui fait pas de cadeau. Dans cette course folle, il fonce tout droit sur les deux policiers Arlanda et Raghoo. Dimple Raghoo est malchanceuse, car elle se retrouve accrochée et coincée sous le pare-chocs de la Honda des présumés trafiquants, tandis que l’enquêteur Arlanda est projeté en l’air.

D’autres policiers, qui se trouvaient eux aussi dans l’aire de stationnement, se ruent sur les lieux de l’accident. « Monn trouv Arlanda pe monte dan ler, nou tou inn degaze al laba », dit un autre policier. Ils s’empressent de porter les premiers secours au policier Arlanda.

La WPC Raghoo « portée manquante »

La situation devient de plus en plus dramatique pour les policiers. Une autre escouade de la Brigade anti-drogue, qui était postée à l’extérieur, prend en chasse la voiture des trafiquants à bord de laquelle se trouvent Dylan Carman et Wazil Meerkhan. Ceux qui étaient postés dans l’aire de stationnement de Bo’Vallon Mall recherchent sans succès leur collègue Dimple Raghoo. « Nou pa pe kone kot Dimple, li ti missing. Nou ti krwar banla inn trenn Dimple, inn met dan zot loto, inn pran li an otaz », disent-ils.

Grièvement blessée

La seconde équipe se lance alors à la poursuite de la Honda avec mission de récupérer la policière. Un peu plus loin, à Beau-Vallon, ils aperçoivent un cadavre en bordure de route.

« Lot lekip dir nou zonn trouv enn lekor lor simin. Kan noun dir zot Dimple missing, zonn retourne pou al gete tansion Dimple sa. Lerla mem zonn dekouver ki limem sa », raconte un limier. C’est le choc et la consternation chez les limiers de l’Adsu de Mahébourg. La policière  Dimple Raghoo est grièvement blessée et laissée à elle-même sur le bitume. Les secours sont organisés avec l’aide des ambulances pour transférer les deux victimes à l’hôpital de Rose-Belle.

Ces enquêteurs, abattus par la tragique perte de la policière Dimple Raghoo, tuée de sang-froid par ces présumés trafiquants de drogue de synthèse, assurent qu’ils avaient pris toutes les dispositions pour mener à bien cette opération pour le bon déroulement de cette saisie de drogue chiffrée à Rs 2,5 millions et que plusieurs voitures banalisées de l’Adsu avaient été mises à contribution lors de cette opération de « controlled delivery ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !