Actualités

Débat animé entre internautes : Facebook pousse-t-il à l’infidélité ?

Un article intitulé «Atish offre un portable à sa jeune épouse : un cadeau d’anniversaire qui lui a permis de dénicher un amant» publié dans Le Défi Plus du samedi 23 juin et repris sur notre site Web a suscité un débat animé sur notre page Facebook. Des internautes ont montré du doigt Facebook, affirmant que ce réseau social pousse à l’infidélité. D’autres affirment que les internautes ont tort de blâmer la création de Mark Zuckerberg. 

«Comié lakaz é comie couple ine caC akoz Facebook», a commenté l’internaute Aisha. «Voila bien dit», lui a répondu Véronique. Kenshin épouse leur opinion : «Facebook est le déclencheur de ces choses-là.»

Cependant, d’autres internautes ne sont pas de cet avis. «Aret blame Facebook etc. Si enn dimoun envi trompe so mari ou so femme, li pou tujur trouve enn facon pou fer li, facebook ou pas, internet ou pas», relativise l'internaute Kaviraj.

«Pas bizin portab pou ggne amant/maitresse, li dans dimounela pou passe à l’acte, nous entourer arr tout kalité tentation, ban moyen pou fer li in vine li facile c tout, infidélité in tzour existe et pou ena touletan», soutient pour sa part Elizabeth.

«Si enn dimoune li ena lamour, li pou reste fidèle pas seulement ekso conjoint. Mais vis-à-vis les autres pas Facebook.  Si mobile qui pe détruire enn couple, c’est nous trop vorasse. Mo ena plus qui 29 ans mariage. Mo servi mobile. Mo servi Facebook, pas laisse demon fatigue zot enn jour ena conte pu render», indique Marjorie.

Son commentaire a suscité une réaction hilarante d’un internaute : «Matante, sorry mais... pas pren sa mal... eski dan ou l'age-la banne zom hit lor ou ? im curious. And would be very very very impressed if yes.» 

Roshnee Santoo