Live News

Covid-19 : les risques d’être contaminés par des cadavres minimes

Les patients décédés de la Covid-19 sont désormais inhumés au cimetière de Bois-Marchand

Le virologue et chercheur scientifique Shameem Jaumdally rassure : les risques de contamination à la Covid-19 par des cadavres sont minimes, soutient-il.

Il intervient après de vives tensions à Bois-Marchand, Terre-Rouge, dans l'après-midi d'hier mercredi 8 septembre. Des habitants de la localité, en particulier ceux qui résident à côté du cimetière, contestent la décision des autorités d'y faire inhumer les personnes décédées de la Covid-19. 

Ils considèrent que « c'est trop près des habitations ».

Cette protestation a nécessité l’intervention de la police. Alertés, des membres des forces de l’ordre ont en effet été mandés sur les lieux pour calmer les esprits.

Le Dr Jaumdally explique qu’il existe un risque très minime, puisque quand une personne positive au coronavirus décède, son corps est enveloppé dans plusieurs sacs en plastique et disposé dans une boite avant d’être mis dans une tombe.

Il explique que le virus peut être actif dans le poumon des personnes décédées. Mais quand le virus est situé dans les poumons, la contamination est très faible, car elle n’est pas présente près du nez et de la bouche.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !