Live News

Covid-19 : le GM veut faire vacciner 17 000 frontliners du système éducatif 

📷 La campagne de vaccination anti-Covid-19 se poursuit

« L’objectif est de vacciner 17 000 ‘frontliners’ du système éducatif. Et, d’ici la rentrée scolaire, tous les enseignants auront la possibilité de se faire administrer le vaccin. »  

Propos de la ministre de l'Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun, qui a assuré que le personnel du Mauritius Examination Syndicate (MES) et des écoles converties en centres d’examens peut se faire vacciner contre la Covid-19. Elle intervenait en conférence de presse du National Communication Committee sur la Covid-19 vendredi après-midi, 2 avril. Et de situer cela dans le cadre du programme de vaccination spécial initié par le ministère de la Santé depuis le 18 mars, programme qui se poursuit.
 
« Je remercie de tout cœur ceux qui sont en train de travailler dans les centres d’examens. Malgré ces conditions spéciales liées à la Covid-19, notre but est d’assurer la santé des enfants, que ce soit maintenant ou après la rentrée scolaire. Cela afin qu’ils puissent se rendre à l’école dans les conditions les plus correctes possibles. Nous suivons l’évolution de la pandémie et nous essayons de prendre toutes les mesures qu’il faut », a déclaré la ministre.  

>> A lire aussi : Covid-19 : 24 nouveaux cas enregistrés

Leela Devi Dookun-Luchoomun ajoute qu’en même temps, son ministère travaille actuellement sur des plans et mesures additionnelles ainsi que des consignes sanitaires. Particulièrement pour assurer que la rentrée scolaire, au mois de juin 2021, se fasse dans les meilleures conditions.

Leela
📷 Leela Devi Dookun-Luchoomun en conférence de presse vendredi. (Crédit photo : GIS)

« À part les vaccins, le ministère de la Santé proposera des 'self-testing kits', qui permettront aux personnes d’assurer leur protection contre la Covid-19. En attendant la rentrée scolaire, avec la satisfaction de tout un chacun, la police et la National Land Transport Authority continuera à maintenir la vigilance. Je lance encore un appel aux jeunes candidats pour qu’ils suivent les consignes sanitaires à la lettre. Aux élèves, je leur souhaite bonne chance pour leurs examens », a expliqué la ministre Leela Devi Dookun-Luchoomun.

Examens du PSAC maintenus 

Les examens du Primary School Assessment Certificate (PSAC), prévus du 6 au 9 avril 202, seront maintenus. Et la ministre de l’Éducation donne la garantie aux parents et aux opérateurs de vans scolaires qu’il n’y aura pas de difficultés pour leurs déplacements. Car la police facilitera la circulation au niveau des routes. « Encore une fois, j’insiste : les élèves doivent suivre, à la lettre, les consignes sanitaires.  À notre niveau, nous nous assurons en continu que chaque centre d’examens soit nettoyé et désinfecté après chaque session », ajoute-t-elle. 

Élèves en quarantaine 

« Comme prévu, le ministère de la Santé, le MES et le ministère de l’Éducation ont agi ensemble pour mettre en place des centres d’examens dans les centres de quarantaine. Les examens du NCE se sont bien déroulés. Nous nous sommes pareillement assurés qu’en quarantaine, toutes les mesures soient appliquées pour la sécurité sanitaire des candidats. C’est extrêmement important », a soutenu Leela Devi Dookun-Luchoomun. 

Abordant les élèves du Curepipe College, la ministre a rappelé qu’ils ont été redirigés vers l’Open University, à Forest-Side, qui a été convertie en centre d’examens.


 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !