Live News

Compensation salariale fixée à Rs 1 000 : réactions des syndicalistes Subron et Shanto 

« Des familles mauriciennes sont restées sur leur faim. Zot pa pou manz kuma bizin ». Réaction d’Ashok Subron. Le syndicaliste et porte-parole de Rezistans ek Alternativ s’exprimait à l’issue de l’annonce du quantum de la compensation salariale à savoir Rs 1 000. Le montant a été dévoilé ce mercredi 20 novembre par Renganaden Padayachy. Ce, après la réunion tripartite avec les syndicats et les représentants du patronat. Ainsi, tous les employés du secteur privé et public toucheront Rs 1 000 à partir de janvier 2023. Selon le ministre des Finances, un mécanisme sera mis en place pour aider les PME à payer cette compensation. Cette compensation concerne tous les employés « across the board ».  

« An term konpansasyon, la klas ouvrier pa pe konpanse », estime Ashok Subron. Du coup, il dit avoir fait appel au gouvernement de revoir à la baisse les prix des carburants d’au moins de Rs 10.  

Par ailleurs, Atma Shanto dit avoir « accepté sous protestation le quantum de Rs 1 000 ».  

« Mo pe aksepte sa Rs 1 000 sou protestasyon. Li pa pou absorb seki ban travayer pe depanse an term d’inflation », a-t-il déclaré. Et d’ajouter qu’ « au niveau de la classe syndicale, nous mobiliserons nos membres pour prendre des mesures qui s’imposeront dans les jours à venir ».

Chuttoo : « Pour une inflation à 10,7 %, la compensation salariale devrait être de Rs 1 100 » 

« Pour une inflation à 10,7 %, la compensation salariale devrait être de Rs 1 100 ». Analyse de Reaz Chuttoo.  

« Si une personne ne perçoit pas un salaire minimal, elle bascule dans la malnutrition. On a fait appel au ministre des Finances pour considérer le montant proposé à ceux qui bénéficient du salaire minimal. Nou apresie seki lin dir nou li pou donn enn lorey atantif a sa », a déclaré le porte-parole de la Confédération des travailleurs du secteur privé.  

« Notre principe de base demeure la garantie de la sécurité alimentaire. Nou pa pe rezet Rs 1 000. Nou apresie mai enn ti may an plis…et le sourire revient », souligne Reaz Chuttoo.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !