Live News

Compensation pour la pension : une révision du gel de la hausse de Rs 375 examinée

Si en décembre, aucun ajustement n’était prévu pour les pensions, le dossier est étudié à nouveau.

Les quelques 237 025 bénéficiaires de la pension de base auront-ils finalement les Rs 375 de compensation ? À la mi-décembre, le ministère des Finances avait pris la décision de ne pas passer la compensation salariale aux retraités, aux invalides et aux autres personnes touchant une pension de l’État. Le 13 janvier, le bureau du Premier ministre a demandé au ministère des Finances de se pencher une nouvelle fois sur le dossier.

Alors que les bénéficiaires s’attendaient à un ajustement de leur pension, comme c’est le cas chaque année dans le cadre de la compensation salariale qui intervient en fonction du taux d’inflation, il n’en est rien pour le moment. Le versement pour le mois de janvier n’incluait pas cet argent.

Dans une directive à l’adresse du Senior Chief Executive du ministère de l’Intégration sociale, de la Sécurité sociale et de la Solidarité nationale le 28 décembre dernier, le Secrétaire financier, Dev Manraj, dit avoir été « directed » de l’informer du fait qu’ « à cause de la réforme de la pension qui est en train d’être apportée », les montants des pensions de base, incluant la Basic Retirement Pension, la Basic Widow’s Pension, la Basic Invalidity Pension, la Basic Orphan Pension et la Child Allowance « demeurent inchangés pour l’année 2021 ».

Mais la All-Employees Confederation (AEC) fait bloc contre cette décision. « J’ai l’impression que le ministère des Finances confond révision de la pension avec réajustement de la pension. Chaque année, il y a un réajustement de la pension par rapport à la compensation salariale. Cela n’a rien à voir avec la réforme de la pension », affirme Rashid Imrith, président de l’AEC.

« Le réajustement de la pension prend en compte le taux d’inflation. En sus de cela, ces derniers temps, les prix ont encore plus augmenté. Les pensionnés perdent en pouvoir d’achat », ajoute-t-il.

Le 8 janvier dernier, l’AEC a donc envoyé une correspondance au Premier ministre pour lui demander de reconsidérer la question en arguant qu’il est « profondément injuste » de priver les bénéficiaires de la pension de ce réajustement, car « ils sont les plus vulnérables à la dernière hausse du Consumer Price Index ».

Joint dimanche par Le Défi Quotidien, Rashid Imrith affirme que « nous attendrons une semaine afin de décider de la marche à suivre. On s’attend aussi à ce que les associations de troisième âge se mobilisent et consultent leurs membres pour voir ce qu’il faut faire ».

Si le gouvernement décide de revenir sur sa décision, il devra décaisser Rs 88,9 millions par mois des fonds de l’État.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !