Live News

Chagos : des timbres du BIOT bientôt retirés de la circulation

Des maisons abandonnées à Diego Garcia

L'Union postale universelle (UPU) se prépare à rejeter le timbre-poste du Territoire britannique de l'océan Indien (BIOT). Le conseil de cet organe des Nations Unies suit la décision de la Cour internationale de Justice (CIJ) qui a souligné, en janvier, que Maurice avait le droit de réclamer sa souveraineté sur l’archipel des Chagos. L’UPU a toujours reconnu la souveraineté de Maurice sur l’archipel, selon un article publié ce dimanche 16 mai, dans la version en ligne du « Guardian ». S’appuyant sur la décision de la CIJ, l’UPU a recommandé que ses 192 membres cessent la distribution, l’enregistrement et la partage des timbres du BIOT. 

Le congrès de l’UPU devrait voter cette décision dans les mois à venir. En février, le BIOT a émis une série de timbres sur le thème des limaces de mer du BIOT (Sea Slugs of the British Indian Ocean Territory) de même que des pièces de 50 pence frappées à l'effigie de la reine, avec de l'autre côté l'une des six créatures marines. 

Commentant la prise de position de l'UPU, Me Philippe Sands QC, homme de loi pour la partie mauricienne, a déclaré au « Guardian » : « C'est une décision importante, qui reflète la décision de la CIJ, une étape supplémentaire dans la suppression du BIOT des cartes et de la conscience internationale. Maurice, l'Union africaine et de nombreux autres pays prennent des mesures actives pour donner effet à la souveraineté mauricienne, en veillant à ce qu'aucune organisation internationale ne reconnaisse l'occupation illégale de la Grande-Bretagne : de la pêche au transport, des timbres et des pièces de monnaie au nom de domaine « .io », le changement est dans l’air ».

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !