Live News

Britam - Les actions vendues au moins offrant : Un manque à gagner de Rs 2 Md pour les caisses de l’État

Nous détenons des informations quant à la façon dont les actions de Britam ont été disposées lorsque le groupe BAI a cessé d’exister, en 2015. Ce procédé est traité par le rapport de la commission d’enquête Britam et la valeur des actions de Britam est toujours questionnée. La valeur des actions de Britam selon la BAI était de Rs 2,8 milliards au 31 décembre 2013. L’administrateur spécial Yacoob Ramtoola les avait évaluées, selon le relevé financier de la BAI Co, à Rs 3,4 milliards au 30 juillet 2015.

Selon le rapport (page 165, paragraphe 823) : il y avait plusieurs offres pour le rachat de Britam. Le 11 septembre 2015, la Barclays Bank avait offert Rs 4,3 milliards ; le 14 octobre 2015, MMI avait proposé Rs 4,3 milliards ; le 18 novembre 2015, l’offre de Peter Munga du Kenya (assisté d’Afsar Ibrahim de la firme BDO) était égale à celle de MMI, soit Rs 4,3 milliards. 

En mars 2016, Peter Munga serait venu à Maurice et aurait rencontré l'ancien ministre Roshi Bhadain. Un accord pour un prix d'acquisition inférieur de Rs 2,4 milliards aurait été conclu. Le 10 juin 2016, l'affaire a été conclue avec Plum LLP (représentée par Peter Munga) pour Rs 2,4 milliards. Les paiements ont été effectués via un Escrow Account, puis via le compte en banque de BDO à la NPFL. Tous les profits n’auraient pas été remis à la NPFL. 

Les actions de la BAI dans Britam Holdings (Kenya) ont été vendues à Peter Munga et à d'autres pour Rs 2,4 milliards contre une offre de Rs 4,3 milliards qu’aurait faite MMI Holdings quelques mois plus tôt. Cela a entraîné un manque à gagner de près de Rs 2 milliards pour le gouvernement mauricien.

tabeau

>> A lire aussi : Découvrez le rapport de la commission d’enquête sur Britam dans son intégralité

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !