Economie

Assurances : les opérateurs souhaitent des réformes pour stimuler le progrès

Assurances L’Association souhaite que les évaluateurs de véhicules endommagés soient enregistrés.

Des réformes appropriées doivent être entreprises pour accélérer le progrès tout en consolidant le secteur de l’assurance en matière de risques. Il s’agit aussi de favoriser la pénétration du marché pour les assurances à long terme et l’assurance générale.

Il y a nécessité d’initier et mettre en place de nouvelles mesures pour améliorer la sécurité routière. Le secteur doit pouvoir aussi adopter de nouvelles technologies et innovations. C’est en substance ce que souhaite l’Association des Assureurs de Maurice. Lors de la récente assemblée générale de l’association, le président sortant, Derek Wong, a formulé des propositions dans ce sens.

La sécurité routière n’est pas la préoccupation seule du gouvernement, c’est une affaire qui concerne tout le monde. Il a ajouté que les nouvelles pénalités contre les délits routiers sont les bienvenues. « Par ailleurs, la qualité et la conformité des véhicules jouent également un rôle important dans la sécurité routière et les usagers devraient être plus vigilants sur l’état de sûreté de leur véhicule. Nous sommes résolument en faveur des réformes sur la question de perte totale de véhicules et les évaluateurs. À l’issue des discussions avec les opérateurs, des définitions, procédures et responsabilités doivent être formulées concernant la perte réputée totale et de perte d’intégrité structurelle. Les évaluateurs doivent être contraints de se faire enregistrer après l’approbation par les autorités », a-t-il expliqué.

« En ligne avec la transformation vers le numérique entamée par la National Transport Authority, l’association recommande la création d’une banque de données centralisée d’identification et d’enregistrement de tous les véhicules avec l’historique de chacun d’eux. C’est ainsi que les compagnies d’assurance peuvent mieux détecter des pratiques frauduleuses », a-t-il insisté.

L’association accueille favorablement les initiatives du gouvernement et de la Financial Services Commission (FSC) pour la mise sur pied de plusieurs groupes de travail pour se pencher sur des questions de régulation dont l’une portant sur l’assurance et les pensions. « Cela correspond avec les recommandations du Blue Print sur les services financiers pour transformer Maurice en un véritable centre financier international et de faire la liaison entre le gouvernement et les opérateurs pour discuter des enjeux de l’industrie », a dit Derek Wong.

Les opérateurs ont pris note que la FSC envisage d’introduire des sous fonds pour des cas d’insolvabilité d’une compagnie d’assurance sous les Insurance Industry Compensation Funds Regulations. Cette initiative vise à mieux protéger les clients en cas de faillite d’un assureur. « L’association recommande fortement qu’avant la mise en place de ces fonds qui ajouteront un fardeau financier aux sociétés, les décideurs politiques doivent établir la confiance du public envers l’industrie, stimuler le secteur avec des réformes adéquates et garantir une réelle égalité des conditions au sein de l’industrie », a-t-il déclaré.

L’association est ainsi favorable à la campagne de sensibilisation et d’éducation de réflexes afin que le grand public adopte les bons comportements avant de prendre des décisions financières.

L’année dernière, le secteur a poursuivi sa croissance, que ce soit dans les assurances vie et générale. « Cette performance est attribuée principalement à de bonnes pratiques du marché, une gestion avisée, une bonne gouvernance, une orientation client véritable et une répartition efficace par les membres », a souligné Derek Wong.

Il a souligné que, cependant, le secteur de l’assurance générale fait face à un défi, car il est dominé par la couverture de véhicules qui absorbe plus de 55% des primes nettes, une hausse de réclamations avec un ratio de demandes de plus de 70%.

En dépit de ces difficultés, le rendement positif de l’industrie est en matière de bénéfices de souscriptions. Ceci atteste la viabilité des systèmes de gestion des risques mis en place par le secteur, a-t-il affirmé.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective