People

Alice Magon: La doyenne de Maurice fête ses 110 ans

Elle a célébré son anniversaire le samedi 21 mai. Alice Magon, la doyenne des Mauriciens, nous livre les secrets de sa longévité : sa famille et sa foi en Dieu. C’est une famille à cinq générations qui nous accueille à la rue sir Virgil Naz, à Curepipe, où la doyenne du pays nous attend. Assise dans son fauteuil roulant, Alice Magon, peu bavarde, semble habituée à la température glaciale de la ville lumière, où elle vit depuis plus de 40 ans. Une jupe noire, une veste en laine et une paire de pantoufles lui suffisent. Parlez-lui de son secret de longévité, elle vous répond : « Je suis les pas de ma grand-mère. Elle est morte à 110 ans ! » Son plat préféré ? Elle mange de tout ! Évoquez l’île Maurice d’antan, elle vous raconte l’époque coloniale, l’Indépendance, sa vie à Mahébourg, où elle est née, mais surtout le passage du cyclone de 1945. « Mamie a une très bonne mémoire, elle se souvient de tout. Elle passe ses journées à nous raconter ses souvenirs », relate Rosemay, sa fille. Benjamine d’une famille de 14 enfants, dont quatre sont décédés en bas âge, Alice a pris de l’emploi très jeune comme cuisinière chez des notables de Mahébourg. Le père de ses deux enfants étant décédé très tôt, elle a dû se débrouiller seule pour élever ses deux enfants.

Son passe-temps

La deuxième clé de sa longévité, nous dira Mamie Alice, c’est la prière. « J’aime beaucoup prier. Cela m’aide énormément. » Elle aime se rendre à la plage, surtout à Blue-Bay. Son principal passe-temps, c’est la télévision, même si ses 110 ans ne lui permettent plus de rester assise pendant de longues heures. Notre centenaire est un peu dure d’oreille et ses petits-enfants doivent hausser le ton pour lui parler. Cependant, ces derniers se réjouissent de sa bonne santé. « Zame linn al res lopital. Li pa malad ditou », lâche-t-on.

Famille soudée

[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"17579","attributes":{"class":"media-image aligncenter size-full wp-image-29873","typeof":"foaf:Image","style":"","width":"1280","height":"720","alt":"Alice Magon"}}]]Alice ne cesse de motiver ses proches : « Restez toujours une famille soudée et ayez toujours la foi en Dieu. » Les cinq générations ont appliqué ces sages paroles à la lettre. La doyenne de Maurice vit avec sa fille Rosemay et ses petits-enfants et arrière-petits-enfants habitent la même cour. Alice Magon a eu une riche vie de cuisinière et de pâtissière. Ses petits-enfants se rappellent ses plats savoureux, mais surtout ses gâteaux. « Elle aimait nous préparer des choux au fromage, différents types de gratin et des petits gâteaux sucrés. Le tout sur une lampe à pétrole. » La centenaire aimait se faire accompagner des chansons de Luis Mariano et de Tino Rossi lorsqu’elle était aux fourneaux.

Elle a voté en 2014

C’est aux alentours de 14h30 le 10 décembre 2014 qu’Aline Magon s’est rendue aux urnes à l’école de Notre Dame de la Confiance pour les élections générales. Cette habitante du Morcellement-Belvédère avait alors 108 ans.

Cinq générations

Alice a mis au monde deux enfants, Rosemay, aujourd’hui âgée de 78 ans, et Marc, qui est décédé à l’âge de 60 ans. Rosemay a, quant à elle, trois enfants, dont l’un vit en Australie, alors que Marc en a deux. La quatrième génération se compose de six personnes, alors que la cinquième génération en compte trois, dont l’aîné a sept ans.

Une célébration dans la simplicité

Même si Alice Magon a fêté ses 110 ans samedi, c’est ce dimanche 22 mai que la famille célébrera l’anniversaire de la doyenne du pays. C’est à leur résidence, à Curepipe, qu’une réception sera donnée. Proches et amis ont été conviés à une fête dans la simplicité. Les petits-enfants vivant à l’étranger ont effectué le déplacement à Maurice pour souhaiter un bon anniversaire à Mamie Alice.
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !